Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude et modélisation des processus hydrogéochimiques de salinisation et de sodisation des sols. Cas des sols du périmètre irrigué de la MINA (Relizane)

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2021)

Etude et modélisation des processus hydrogéochimiques de salinisation et de sodisation des sols. Cas des sols du périmètre irrigué de la MINA (Relizane)

GORINE, Mohamed

Titre : Etude et modélisation des processus hydrogéochimiques de salinisation et de sodisation des sols. Cas des sols du périmètre irrigué de la MINA (Relizane)

Auteur : GORINE, Mohamed

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Doctorat en sciences Agronomiques Spécialité : Science du Sol et Environnement 2021

Résumé
La plaine irriguée de la Mina (Relizane) est l’une des plus touchées par le phénomène de salinisation secondaire et de sodisation en Algérie. En effet, la combinaison des contraintes naturelles du milieu (sols salsodiques et climat semi-aride) et la gestion hydro-agricole (conduite de l’irrigation-drainage) constituent les facteurs à l’origine des processus de salinisation et de sodisation. Il s’ensuit une dégradation rapide des propriétés physiques des sols et leur capacité de production. Le présent travail porte sur le diagnostic des phénomènes hydrogéochimiques qui se produisent au cours des cycles d’humectation-dessiccation et leurs interactions en vue de comprendre leurs évolutions et leurs effets sur les propriétés des sols en rapport avec la qualité de l’eau d’irrigation. Outre, la compréhension des processus de salinsation et de sodisation, il importe de modéliser ces phénomènes pour pouvoir prédire leurs effets sur les ressources en sols et en eaux et donc pouvoir optimiser la gestion hydro-agricole des sols dans les périmètres irrigués. Les Principaux résultats montrent que les sols étudiés sont salés à très salés avec un risque d’alcalinisation élevé. Le chlorure de sodium est dominant et se localise dans cerains horizons de rabattement de la nappe. Dans ces conditions, la sodicité s’apparente à un faciès chimique de type chloruré sodique et sulfaté sodique dans tous les échantillons des sols étudiés.

Présentation

Version intégrale (5,3 Mb)

Page publiée le 12 novembre 2022