Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Diversité, distribution et biogéographie de la zone écologique du Dahra

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2021)

Diversité, distribution et biogéographie de la zone écologique du Dahra

SENOUCI, Fatima

Titre : Diversité, distribution et biogéographie de la zone écologique du Dahra

Auteur : SENOUCI, Fatima

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : DOCTORAT EN SCIENCES Spécialité : Ecologie et Environnement 2021

Résumé
L’ensemble des monts Dahra forme un écosystème régional méconnu, constitué de montagnes, d’écosystèmes littoraux et des forêts, menacé par différents facteurs de dégradations. Ces dégradations touchent principalement la flore, la végétation et leurs habitats. La conservation de ce patrimoine naturel contre toute forme de dégradation s’avère une nécessité certaine. À cet effet, un inventaire de la richesse floristique de la région de Dahra à partir d’un ensemble de relevés floristiques et une étude biogéographique de la zone d’étude en vue de contribuer à une meilleure connaissance des différents groupements végétaux du point vu floristique, écologique, dynamique et chorologique ont été réalisés. L’analyse de la diversité floristique dans la région de Dahra révèle son originalité écologique et floristique, 235 taxons ont été inventoriés, appartenant à 63 familles botaniques. Les familles qui prédominent sont les Asteraceae, les Fabaceae et les Poaceae. Ces familles comptent à elles seules un tiers (32,64 %) de l’ensemble des taxons recensés. Cette flore est essentiellement composée de thérophytes et d’hémicryptophytes. L’élément méditerranéen est bien représenté avec près de 56 % de la flore recensée. La classification hiérarchique ascendante (CHA) fait ressortir quatre groupements végétaux : groupement àQuercus ilex et Arbutus unedo, groupement à Quercus ilex et Cistus monspeliensis, groupement à Quercus suber et Erica arborea et groupement à Arbutus unedo et Cytisus villosus. Les résultats obtenus de la Non-metric Multidimentionnel Scaling (NMDS) et de l’analyse de Redondance (RDA) montrent que cette végétation s’organise selon un gradient lié d’une part à l’action anthropique (incendie et pâturage) et d’autre part aux effets des facteurs écologiques (exposition et altitude). La cartographie numérique adoptée dans cette étude grâce à la technique de télédétection a permis de cartographier les formations végétales existantes qui se répartissent en : forêts denses, forêts claires, matorrals denses et matorrals clairs. Les Monts du Nord-Est de Dahra constituent aussi un grand réservoir de plantes médicinales. En raison de l’utilisation excessive de ces espèces, un plan de conservation devrait être élaboré pour protéger ces espèces et maintenir la diversité biologique dans l’ensemble de la région du Dahra

Présentation

Version intégrale (5,4 Mb)

Page publiée le 12 novembre 2022