Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Caractérisation de la pollution atmosphérique par la bioindication

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2021)

Caractérisation de la pollution atmosphérique par la bioindication

BEMMANSOUR Ennabaouia Hanene

Titre : Caractérisation de la pollution atmosphérique par la bioindication

Auteur : BEMMANSOUR Ennabaouia Hanene

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat Sciences de la Matière 2021

Résumé
Le présent travail consiste à montrer l’intérêt de l’utilisation d’une espèce végétale bio-accumulatrice du pin d’Alep pour observer la contamination aérienne en métaux lourds et voir les relations qui pourraient exister avec certaines sources liées au trafic routier. Les analyses des métaux lourds des aiguilles et de la litière de pin d’Alep (Pinushalepensis) ont permis de mettre en évidence des concentrations de sept métaux lourds « Cd, Cr, Cu, Fe, Ni, Pb et Zn » au niveau de deux sites d’études (un site urbain « Le Bosquet », et un site rural situé dans une station-service à Telagh). Chacun d’eux étant divisé en trois zones d’échantillonnage et ce dans la wilaya de Sidi-Bel-Abbès en Algérie. Les résultats obtenus montrent que le site urbain est moins pollué que le site rural. Ainsi que les zones exposées aux trafics routiers dans chacun des deux sites ont un degré de contamination plus élevées en métaux lourds que les autres zones d’échantillonnages. On constate également que la litière de pin accumule d’avantage les métaux lourds que les aiguilles de pin. Les concentrations élevées en métaux lourds enregistrées dans les deux sites de prélèvement, montrent que le trafic et les infrastructures routières constituent une source importante de métaux lourds toxiques pour l’environnement. Le plomb, le fer et le zinc, principaux polluants métalliques qui sont issus des gaz d’échappement, de l’usure des garnitures de freins, des pneumatiques et de la corrosion des glissières de sécurité sont présents en fortes concentrations dans les deux sites d’étude

Mots Clés  : Pin d’Alep, bioaccumulation, trafic-routier, pollution atmosphérique, milieu urbain, Sidi-Bel-Abbès, milieu rural, station-service « Telagh

Présentation

Version intégrale ( 6,3 Mb)

Page publiée le 9 décembre 2022