Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2022 → Contribution à l’étude de l’utilisation des pesticides dans quelques cultures dans la région d’El Oued

Université d’El-oued (2022)

Contribution à l’étude de l’utilisation des pesticides dans quelques cultures dans la région d’El Oued

BOUZIAN, Maroua LEJDEL, ALI Bahia REHOUMA, Khaoula SAIAR, Ouarda

Titre : Contribution à l’étude de l’utilisation des pesticides dans quelques cultures dans la région d’El Oued

Auteur : BOUZIAN, Maroua LEJDEL, ALI Bahia REHOUMA, Khaoula SAIAR, Ouarda

Etablissement de soutenance : Université d’El-oued

Grade : Master Académique en en Sciences Agronomiques 2022

Résumé
La wilaya d’El Oued, est une zone de forte production de légumes comme la pomme de terre, le piment, la tomate,... Ces derniers fait face à une forte utilisation de pesticides chimiques de synthèse pour lutter contre les ravageurs et les mauvaises herbes afin d’augmenter le rendement. La mauvaise pratique des intrants chimiques peut créer un grave problème pour la santé des producteurs et l’environnement. L’objectif de ce travail était d’étudier les modalités d’utilisation et de gestion des pesticides, et d’évaluer la prise de conscience des risques environnementaux et sanitaires par les agriculteurs, dans quelques communes de la wilaya d’Oued Souf, L’enquête s’est déroulée dans la période de Février à Avril 2022. Au total, 66 questionnaires été distribués sur les Agriculteurs dans 4 communes différentes. Les résultats de notre enquête montrent que : la majorité (97%) des agriculteurs sont des hommes, 45% d’entre eux avaient 25 à 34 ans. Plus d’un tiers des interrogés (49%) ayant un niveau universitaire. 45% d’entre eux utilisent souvent les pesticides, dont 29% de ces derniers les utilisent après l’apparition de la maladie à l’aide d’un moteur du pulvérisateur (52%). Les insecticides sont le plus largement utilisé par les agriculteurs et l’ampilgo est l’insecticide le plus utilisé avec un taux de 20 %. 23 % des agriculteurs affirment que le Karatika est le pesticide le plus dangereux suivie par l’Ampligo et le Coragen avec 18 % pour chacun. L’irritation de la peau (26%), la céphalée (20%) et les problèmes respiratoire (15 %) sont les symptômes les plus fréquemment ressenties lors d’application des pesticides. La majorité des agriculteurs (77 %) connait que l’utilisation des pesticides à un effet négatif sur l’environnement. Des bottes (58 %), des gants(36%) et le protège-nez (29%) sont les moyens de protection les plus utilisés par les agriculteurs lors d’application des pesticides. Les emballages et les centenaires des pesticides vides sont soit brûlés (26) soit enterrés (18 %), soit jetés (18 %) et des fois réutilisés (18%). Enfin, la sensibilisation des producteurs et des formations sur la lutte intégrée sont nécessaires pour réduire les risques liés aux pesticides utilisation dans la wilaya d’E l Oued.

Mots clés : pesticides, pratiques agricoles, agriculteurs, El Oued, cultures, mesures de protection, enquête.

Présentation

Version intégrale (3,3 Mb)

Page publiée le 24 novembre 2022