Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2021 → Aménagements hydrauliques dans le bassin versant de l’Ichkeul enjeux économiques sociaux et environnementaux

Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage (2021)

Aménagements hydrauliques dans le bassin versant de l’Ichkeul enjeux économiques sociaux et environnementaux

BEN FRAJ Wafa

Titre : Aménagements hydrauliques dans le bassin versant de l’Ichkeul enjeux économiques sociaux et environnementaux

Auteur : BEN FRAJ Wafa

Etablissement de soutenance : Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage

Grade : DOCTORAT EN ECONOMIE RURALE ET DEVELOPPEMENT 2021

Résumé
Les zones humides méditerranéennes sont d’un intérêt clé pour la préservation de la biodiversité et pour la multitude d’autres services environnementaux qu’ils fournissent. Cependant, leurs besoins écologiques en eau sont en concurrence constante avec les usages humains, notamment dans un contexte d’aridité et de changement climatique. Cette thèse consiste à examiner le cas du système Lac-Lagune d’Ichkeul situé au nord de la Tunisie dans un bassin versant qui contribue fortement à l’approvisionnement en eau des régions plus au sud par les transferts d’eau. Elle présente dans un premier temps le contexte des politiques hydrauliques et de préservation de l’environnement. Elle cartographie, dans un second temps, les différents acteurs impliqués, leurs enjeux, discours et stratégies, et explique la dégradation actuelle du système Ichkeul en décortiquant le pouvoir de décision de ces acteurs. Elle confirme que les groupes sociaux marginaux, les écosystèmes et les générations futures sont les principaux acteurs les moins pris en compte dans les schémas actuels d’allocation de l’eau. Dans un troisième temps, nous avons effectué une évaluation financière des coûts et des bénéfices associés aux aménagements hydrauliques réalisés dans le bassin versant de l’Ichkeul pour transférer ses eaux vers le sud de la Tunisie. L’évaluation a été effectuée moyennant une prise en considération de l’impact de ces aménagements sur l’économie du bassin donneur aussi bien que des milieux receveurs de la ressource et sur l’environnement, en particulier, l’écosystème Ichkeul et les services environnementaux annexes. Le résultat dévoile que les coûts dépassent les bénéfices mais que les transferts interbassins sont justifiés par des principes de solidarité nationale ainsi que des intérêts politiques.

Mots Clés  : Allocation d’eau, zones humides, concurrence sectorielle, écosystème Ichkeul, évaluation financière, coûts, bénéfices, aménagements hydrauliques, bassin versant de l’Ichkeul, transferts interbassins, services environnementaux

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 26 novembre 2022