Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2022 → Contribution à l’étude de la biodiversité et de la physiologie du genre Plantago L en Tunisie

Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage (2022)

Contribution à l’étude de la biodiversité et de la physiologie du genre Plantago L en Tunisie

Belhaj Ltaief Hela

Titre : Contribution à l’étude de la biodiversité et de la physiologie du genre Plantago L en Tunisie

Auteur : Belhaj Ltaief Hela

Etablissement de soutenance : Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2022

Résumé partiel
Cette thèse vise l’étude de la systématique, de la biodiversité ainsi que des mécanismes d’adaptation à la salinité et aux métaux lourds de quelques espèces du genre Plantago L., en Tunisie.

Dans une première partie, on a fourni une clé d’identification actualisée des espèces tunisiennes de ce genre décrivant les organes végétatifs et réproducteurs. On a étudié également la relation entre 7 taxons de Plantago à savoir : P. ciliata, P. serraria, P. weldenii, P. coronopus, P. albicans, P. albicans var. nana et P. albicans ssp. lanuginosa, collectés de différentes régions de la Tunisie, avec l’écologie de leurs habitats naturels. Le dendrogramme, basé sur la méthode de la morphométrie incluant 89 caractères morphologique des feuilles, de l’inflorescence, des fleurs et des graines, et l’Analyse en composantes principales, corrélant les 7 taxons, l’atitude des sites de collecte et 5 paramètres édaphiques, nous ont permis de mieux comprendre le processus de diversification des espèces en corrélation avec la phylogéagraphie.

Dans la deuxième partie, on a présenté une description botanique et une caractérisation éccologique de l’espèce endémique Tuniso-algérienne Plantago tunetana Murbeck., collectée des prairies de haute altitude de Djérissa, Kef Nord-Ouest de la Tunisie. On a présenté une comparaison et descriptions détaillée des caractères distinctifs entre cette espèce endémique et ses taxons similaires P. albicans et P. cylindrica. On a mentionné également que P. tunetana doit être considéré comme en danger critique et en voie d’extinction, avec une seule population connue dans cette région. Compte tenu de son statut rare, cette espèce nécessite la mise en place d’une mesure de conservation immédiate pour assurer sa survie.

Ensuite, on a présenté une étude morphologique et biochimique de réponse des quatre espèces de Plantago : P. crassifolia, P. coronopus, P. ovata et P. afra face au stress salin durant la phase de la croissance végétative. Les graines de ces spèces, récoltées dans différentes régions de Tunisie, sont soumises à des traitements de salinité croissante (0 ; 200 ; 400 ; 600 et 800 mM NaCl) pour un mois dans des conditions contrôlées. L’inhibition de la croissance induite par le sel est prononcée chez P. afra. Les halophytes (P. crassifolia et P. coronopus) ont accumulé des teneurs plus élevées en Na+ et de proline. Cependant, les teneurs foliaires en MDA ont diminué, indiquant un niveau plus faible de stress oxydatif. Dans l’ensemble, les résultats montrent que P. coronopus et P. crassifolia sont les plus tolérantes au stress salin, et P. afra est la plus sensible des quatre espèces. Plantago ovata est assez résistant, utilisant des mécanismes de tolérance spécifiques plus efficaces que chez les halophytes, comme une inhibition moins prononcée de la photosynthèse, l’accumulation de niveaux plus élevés d’ions Cl−dans les feuilles, ou l’activation de K+et l’absorption et le transport vers la partie aérienne dans des conditions de haute salinité.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 13 décembre 2022