Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2022 → Etudes des paramètres génétiques de fertilité et de la cryopréservation du sperme chez le cheval pur sang arabe en Tunisie

Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage (2022)

Etudes des paramètres génétiques de fertilité et de la cryopréservation du sperme chez le cheval pur sang arabe en Tunisie

Ben Souf ikram

Titre : Etudes des paramètres génétiques de fertilité et de la cryopréservation du sperme chez le cheval pur sang arabe en Tunisie

Auteur : Ben Souf ikram

Etablissement de soutenance : Institut National Agronomique de Tunis (INAT) – Université de Carthage

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques Spécialité : Science animales 2022

Résumé
Depuis deux décennies, une nouvelle génération de chevaux Pur-Sang Arabe à l’imprégnation étrangère fut naitre en Tunisie dans le but d’améliorer les performances en course des chevaux Tunisiens. Au fil des années un nombre remarquable de mortalités des Poulains avant l’âge de 6 mois a été constaté, on a supposé la possibilité de l’introduction de l’allèle mutant responsable de l’immunodéficience sévère combinée SCID par le sang étranger et c’est dans cette perspective que nous avons jugé utile à travers ce travail d’estimer en premier lieu la prévalence de l’allèle SCID chez la nouvelle génération des chevaux pur-sang arabes nés de pères étrangers par amplification de l’ADN dans une réaction PCR et étudier en deuxième lieu certains facteurs censés influencer les performances des chevaux pur-sang arabes en course et l’impact de l’infusion de sang occidental en Tunisie sur les performances en course. La mesure utilisée pour évaluer les performances de course est la vitesse (m/sec). Les effets des facteurs de variation de la performance en course (sexe, âge, origine du père, distance de course, nombre de saison de course) ont été analysés par la méthode des moindres carrés. Les résultats ont montré l’absence de l’allèle SCID chez les 164 chevaux étudiés. Ce résultat n’écarte pas la présence du gène dans le cheptel Tunisien mais il réduit la crainte du passage de l’allèle muté à travers la nouvelle génération née de pères étrangers. Les résultats de la deuxième partie montrent que l’âge n’a pas d’effet sur la vitesse des chevaux (p=0.363), la vitesse de course des chevaux mâles (13,38 ± 0,11 m/s) était plus élevée que celle des chevaux femelles (13,21 ± 0,08 m/s), la distance affecte négativement la vitesse (13.85±0.01 sur 1400 m 13.54±0,10 sur 1700m et 13.04±0,37 sur 2100m ) et les chevaux nés de père étrangers étaient plus performants (13,53±0,09) que les chevaux nés de pères Tunisiens (13.06±0,11) sur toutes les distances sauf à 2000 m (p<.0001). L’apport du type étranger était plutôt bénéfique sur les performances coursières des chevaux Tunisiens. Pour conclure, nos résultats sont essentiels pour L’aide à la décision à propos la continuation dans cette politique d’importation qui vise à améliorer le potentiel génétique des chevaux Tunisiens mais elle constitue l’une des premières causes du déclin de notre lignée réservée. Pour prévenir également l’issue des poulains atteints par SCID et diminue l’incidence du gène mutant dans la population en mettant en place des accouplements planifiés qui assurent la naissance de poulains sains et performants.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 13 décembre 2022