Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Bioremédiation des sols pollués (Nickel, Cuivre, Cadmium) par deux souches fongiques : Fusarium oxysporum et Aspergillus niger.

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2021

Bioremédiation des sols pollués (Nickel, Cuivre, Cadmium) par deux souches fongiques : Fusarium oxysporum et Aspergillus niger.

LAIB BESMA

Titre : Bioremédiation des sols pollués (Nickel, Cuivre, Cadmium) par deux souches fongiques : Fusarium oxysporum et Aspergillus niger.

Auteur : LAIB BESMA

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Doctorat Toxicologie Environnementale 2021

Résumé partiel
Parmi les principaux polluants générés par les activités agricoles et industrielles, les éléments traces métalliques posent des problèmes particulièrement préoccupants. En effet, ces éléments, par leur nature non biodégradable, présentent une forte écotoxicité et pourraient être impliqués dans de nombreuses pathologies. Il est donc aujourd’hui indispensable non seulement de mieux connaître les effets de ces polluants sur les organismes vivants, mais aussi de mettre en œuvre des solutions durables telles que la bio-remédiation. L’objectif de notre recherche consiste d’une part à évaluer la toxicité de certains éléments traces métalliques sur la croissance et le développement des champignons et d’autre part à étudier l’impact d’une pollution métallique sur une plante maraichère (Cicer arietinum) ainsi que sur l’efficience de l’apport d’inoculum fongique dans la croissance et la protection des plantes contre la phytotoxicité des ETM.

Les données obtenues dans la première partie de cette étude révèlent que le sol de la parcelle étudiée est alcalin et assez riche en matière organique notamment en éléments minéraux. Quant ’au dosage des ETM dans le sol, nous avons noté que la quantité la plus abondante de métaux est représentée par le nickel, suivie par celle du cadmium et enfin le cuivre avec des valeurs supérieures à la norme. Aussi, la caractérisation morphologique de la mycothèque obtenue a mis en évidence une variabilité importante des champignons au niveau de cette zone où huit souches ont été identifiées avec une dominance de l’Aspergillus niger et de Fusarium oxysporum. Parallèlement, l’effet des ETM sur les souches testées a révélé une augmentation dose dépendantes du pourcentage d’inhibition et une diminution du nombre de filaments en fonction des doses, également nous avons pu déterminer les CMI pour les trois métaux, ainsi que les concentrations minimales fongicide (CMF) et la concentration fongistatique (CFS) afin de déterminer le degré de résistance des souches testées.

Mots clés  : Fusarium oxysporum, Aspergillus niger, Cicer arirtinum, stress oxydant, bioremediation.

Version intégrale

Page publiée le 3 décembre 2022