Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2022 → Etude de la tolérance au déficit hydrique et au stress thermique chez le carthame (Carthamus tinctorius L.) et leurs effets sur le rendement et la qualité des huiles.

Université Ibn Khaldoun de Tiaret (2022)

Etude de la tolérance au déficit hydrique et au stress thermique chez le carthame (Carthamus tinctorius L.) et leurs effets sur le rendement et la qualité des huiles.

Zemour, Kamel

Titre : Etude de la tolérance au déficit hydrique et au stress thermique chez le carthame (Carthamus tinctorius L.) et leurs effets sur le rendement et la qualité des huiles.

Study of tolerance to water deficit and heat stress in safflower (Carthamus tinctorius L.) and their effects on oil yield and quality.

Auteur : Zemour, Kamel

Etablissement de soutenance : Université Ibn Khaldoun de Tiaret. co tutelle Institut national polytechnique (Toulouse

Grade : Doctorat : Sciences des Agroressources 2022

Résumé
Le travail présenté opte pour un objectif d’évaluation des potentialités de tolérance d’une espèce oléagineuse aux stress abiotiques notamment le déficit hydrique et l’hyperthermie. Le carthame est l’une de ces espèces qui constituerait comme un candidat potentiel pour combler le retard enregistré dans la filière oléagineuse en Algérie. L’étude présentée évalue le comportement, la teneur et la composition chimique de l’huile des graines mûres de trois génotypes de carthame d’origine, Française, Syrienne et Algérienne, cultivés durant trois campagnes (2015, 2016, 2017) à Tiaret. Les résultats indiquent que la teneur en huile des graines varie parmi les génotypes conduits et à travers les trois années pour se limiter à des valeurs comprises entre 22.8% et 35.68%. La composition chimique démontre que durant les trois années d’expérimentation, l’huile extraite est constituée essentiellement d’un acide gras polyinsaturé, l’acide linoléique. Les teneurs de ce composé varient entre 74.4 et 79.9%. Ces valeurs limites sont détenues par Halab et la population locale Touggourt respectivement. Il a été constaté que cette variation est conditionnée entre autres par le bilan pluviométrique annuel, où l’accroissement de la précipitation s’accompagne d’une augmentation de la teneur de cet acide. L’acide oléique détient une part importante dans cette composition pour atteindre des valeurs oscillant entre 9.8 et 14.7%. La teneur en acides gras saturés s’annonce faible, atteignant une limite maximale de 9%. Cette huile s’avère aussi riche en d’autres composants qui présentent un intérêt primordial dans la nutrition et la santé humaine comme les phytostérols et les polyphénols. Ce dernier composant se distingue par une activité antioxydante conjuguée élevée. Les stress abiotiques ont grandement amélioré le statut de phytostérols dans la partie insaponifiable de l’huile de carthame. Alors que, l’accumulation des polyphénols s’avère variable en fonction du génotype testés et le régime hydrique adopté. L’importance de l’utilisation médicinale de l’huile de carthame serait davantage concrètable grâce à ses effets anti-âges liés particulièrement à ses activités anti-élastase et anticollagénase élaborées. Cette étude a permis aussi de mettre en évidence la richesse du tourteau de carthame en protéine qui pourrait être utilisé comme aliment de bétail. A la lumière des résultats de ce travail, il a été révélé que l’importance attribuée au carthame et liée grandement à la richesse de ses graines en huile ainsi qu’en composantes chimiques ayant d’intérêt cosmétique et alimentaire remarquable. Par conséquent, l’adaptation de cette espèce oléagineuse dans les aires semi-arides algériennes constituerait un départ réel pour y être exploitée et introduite dans le système de production agricole national.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 30 décembre 2022