Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2022 → Étude de l’effet d’apports exogènes de silicium et / ou de proline dans l’amélioration de la tolérance de la symbiose Medicago - Ensifer meliloti aux contraintes salines

Sorbonne Université (2022)

Étude de l’effet d’apports exogènes de silicium et / ou de proline dans l’amélioration de la tolérance de la symbiose Medicago - Ensifer meliloti aux contraintes salines

El Moukhtari, Ahmed

Titre : Étude de l’effet d’apports exogènes de silicium et / ou de proline dans l’amélioration de la tolérance de la symbiose Medicago - Ensifer meliloti aux contraintes salines

Exogenous Silicon Application Promotes Tolerance of Legumes and Their N2 Fixing Symbiosis to Salt Stress

Auteur : El Moukhtari, Ahmed

Etablissement de soutenance : Sorbonne Université co tutelle Université Sultan Moulay Slimane (Beni Mellal, Maroc).

Grade : Doctorat : Biologie cellulaire et développement : Sorbonne université : 2022

Résumé partiel
Les effets du silicium (Si) et/ou de la proline sur l’amélioration de la tolérance à la contrainte saline ont été étudiés chez deux espèces de luzerne, Medicago sativa L. et M. truncatula Gaertn. Deux variétés marocaines de M. sativa L., Oued Lmalah (OL) et Demnate 201 (Dm) et une variété européenne NS Mediana ZMS V (NS Med) originaire de la Serbie ont été utilisées. Les expériences ont été menées aux différents stades de développement sous conditions contrôlées. Les résultats ont montré que la salinité réduit le taux de germination et la viabilité de l’embryon et inhibe la mobilisation des réserves des embryons en particulier chez la variété NS Med. Cette restriction de la germination est concomitante à un stress oxydant reflété par des fortes accumulations en malonyldialdehyde (MDA) et en peroxyde d’hydrogène (H2O2) et une toxicité ionique manifestée par un rapport K+/Na+ très réduit. Cependant, le traitement des graines par le Si induit une forte accumulation de la proline et améliore la germination, la viabilité des embryons et la mobilisation des réserves. Le Si induit également une forte activité de la catalase (CAT) et du superoxyde dismutase (SOD) et réduit la teneur en MDA et en H2O2. Au stade plante, la salinité réduit la croissance des plantes et la nodulation chez toutes les variétés étudiées. Cette restriction de la croissance est associée à une diminution significative de la teneur des feuilles en chlorophylles, de la fluorescence chlorophyllienne (Fv/Fm) et de la conductance stomatique. La salinité réduit la teneur des plantes en azote et en K+ et augmente celle en Na+. La comparaison entre les trois variétés ciblées montre que la variété européenne NS Med est significativement la plus affectée. L’apport exogène de Si ou de proline induit une accumulation significative des solutés compatibles telles que la proline, la glycine betaïne et les sucres solubles et améliore l’activité antioxydante de la SOD, la CAT, l’ascorbate peroxydase et la glutathionne réductase

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 30 décembre 2022