Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2021 → Palais d’hiver à Jéricho, en Palestine, sur le site de Tulul abu el’ alaïq

Ecole nationale d’architecture de Paris Val de Seine (2021)

Palais d’hiver à Jéricho, en Palestine, sur le site de Tulul abu el’ alaïq

Moreau , Flavie

Titre : Palais d’hiver à Jéricho, en Palestine, sur le site de Tulul abu el’ alaïq

Auteur : Moreau , Flavie

Etablissement de soutenance : Ecole nationale d’architecture de Paris Val de Seine,

Grade : Projet de Fin d’Etudes (PFE) 2021

Résumé
C’est en octobre 2018 que je découvre pour la première fois le site exceptionnel du Palais d’hiver d’Hérode au cours d’une randonnée dans le désert aride de Judée, sur le sentier Massar Ibrahim. Depuis Jérusalem, on suit le cours du wadi qelt, ses caneaux qui serpentent, on finit par déboucher sur la vallée luxuriante du Jourdain, où des champs de palmiers s’étendent à perte de vue. problématique : Le site en question est un site complexe, dans une zone du monde particulièrement fragile, où le territoire, l’eau, la gestion des vestiges sont des points de tensions majeurs, au coeur du conflit politique et religieux Israëlo-palestinien. Par ailleurs, l’impossibilité d’accéder à des sources de documentation cartographiques officielles ou encore la difficulté à récolter des informations en tous points sur le territoire, rend ce travail unique et passionnant. Comment l’intervention architecturale projettée ; comprenant la complexité du territoire, du site, des sols, dégage un nouvel avenir pour ce patrimoine délaissé ? le plan : Dans une première partie, à travers le diagnostique du site, son analyse et la rencontre avec les différents acteurs publics et privés, nous déterminons les éléments importants permettant la compréhension complète du territoire. Cela concerne le contexte géographique, politique, mais aussi les ressources, l’économie liée au site lui-même. Ainsi, d’une échelle large à une échelle zoomée, on définit le décor dans lequel le site a évolué depuis maintenant des milliers d’années. Le deuxième partie, se concentre sur l’élément remarquable majeur du site, les vestiges. Ainsi, de l’échelle du territoire à celle du site, nous verrons que les vestiges sont partout. Ils sont un motif récurrent et obligent une intervention architecturale délicate et protectrice. Le troisième partie insére au coeur du projet de façon logique la thématique de l’eau. Car le site est en tous points concerné par la question de l’eau, depuis sa situation géographique, jusqu’à son histoire à travers les palais hérodiens, en passant enfin par les politiques actuelles complexes de gestion de l’eau. Enfin, la dernière partie, définit les premières intentions architecturales, paysagères, d’implatation et d’accès, à l’origine du projet

Présentation (ArchiRès)

Consulter le document

Page publiée le 3 janvier 2023