Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2021 → Ker Jigeen – La cour des femmes : un microcosme pour l’émancipation de la femme (Sénégal)

École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais (2021)

Ker Jigeen – La cour des femmes : un microcosme pour l’émancipation de la femme (Sénégal)

Ledoux, Mathilde

Titre : Ker Jigeen – La cour des femmes : un microcosme pour l’émancipation de la femme (Sénégal)

Auteur : Ledoux, Mathilde

Etablissement de soutenance : École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais,

Grade : Projet de fin d’études conduisant au diplôme d’Etat d’Architecte 2021

Résumé
Ce projet s’implante dans un environnement rural, ou le taux d’urbanisation est très bas, à Baghère dans la région sud du Sénégal. La maison des femmes délimite un espace investit de questions sur l’égalité et la prise de conscience de l’importance de la femme dans la société. Y sont mis en perspective les activités économiques, l’éducation ainsi que la sensibilisation et le développement du village, de même que l’essor des différentes actions menées par les associations. S’appuyant sur la culture de la région, et sur l’architecture vernaculaire remarquable. Ce lieu expérimente différents seuils symboliques, conçu comme un espace flexible et qui offre une capacité d’adaptation aux changements sociétaux et aux différents besoins. Le parcours y est progressif, selon différents points de vue, potentialités ou fonctions, entre secteurs ouverts et mixtes et secteurs plus préservés. Un territoire fragmenté construit selon différents degrés de profondeur qui s’inspire des principes de la culture dans laquelle il s’implante, un microcosme pour le rayonnement d’une société égalitaire

Présentation (ArchiRès)

Consulter le document

Page publiée le 29 décembre 2022