Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2007 → Projet d’Appui à la lutte contre la sécheresse

2007

Projet d’Appui à la lutte contre la sécheresse

Djibouti

Titre : Projet d’Appui à la lutte contre la sécheresse

Pays : Djibouti

Domaine : Prévention des crises et relèvement

Période : 01/2007 - 12/2008

Contexte
Djibouti fait face actuellement à une crise alimentaire grave dans trois de six districts ruraux suite à trois saisons de pluies consécutives très médiocres et à une sécheresse chronique qui s’aggrave sans cesse. Le retard des pluies et les modèles de précipitations erratiques étaient insuffisants pour permettre le renouvellement des retenues d’eau ou la régénération des pâturages. Les pasteurs nomades de Djibouti et des régions frontalières voisines en Somalie, en Ethiopie et Erythrée ont été contraints de quitter leurs zones de transhumance traditionnelles pour continuer le pâturage saisonnier sur les zones côtières de Djibouti au delà des capacités régénératives de la terre. Par conséquent, les pâturages, sur-utilisés, s’en sont trouvés épuisés dans la plupart des secteurs de pâturage ruraux. Toutes les retenues d’eau dans le nord-ouest et les zones pastorales du sud-est sont pratiquement à sec.

Les besoins immédiats concernent principalement l’aide alimentaire pour 28.650 personnes et la fourniture d’un surcroît d’eau pour 18.000 personnes. Les points d’eau et les forages ont besoin de réhabilitation et d’entretien et leurs coûts de fonctionnement doivent être impérativement mis à disposition. Des rations alimentaires supplémentaires pour 5.730 enfants sont nécessaires et les soins médicaux pour 5.000 personnes sont également exigés.

Objectifs
Dans le contexte actuel, le PNUD Djibouti a pu obtenir $50.000 de ses fonds de secours globaux pour aider le gouvernement de Djibouti dans la phase actuelle d’urgence et pour soutenir ses efforts de planification en matière de prévention des catastrophes et de développement institutionnel. Ces fonds seraient employés pour adresser tant les besoins immédiats que les besoins à moyen et long terme. En ce qui concerne ce dernier aspect, des efforts de mobilisation de ressources et de création de partenariats seront nécessaires pour permettre la mise en place de forums et de structures de politiques qui seront efficaces dans l’atténuation de la sécheresse et autres catastrophes par l’intégration de la gestion de désastres dans la planification nationale. Le développement des structures nationales de prévention et de gestion des catastrophes est intégré comme priorité à moyen terme dans l’Appel à l’Aide pour lutter contre la sécheresse. Les efforts de mobilisation de ressources et de plaidoyer actuellement déployés par le PNUD sont activement menés auprès des partenaires au développement comme l’USAID.

Il s’agira surtout de consolider et d’accompagner sur le plan technique et financier, en étroite coopération avec les autres partenaires, les efforts menés par le gouvernement de Djibouti dans ce cadre.

Informations financières
Partenaires : PNUD/BCPR
Dépenses : $50,000

PNUD

Page publiée le 18 février 2011, mise à jour le 25 juillet 2019