Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2005 → Projet de Co-Gestion des Ressources de l’Aïr et du Ténéré (COGERAT)

2005

Projet de Co-Gestion des Ressources de l’Aïr et du Ténéré (COGERAT)

Niger

Pays : Niger
Domaine : Environnement et Energie
Organismes chargés de l’exécution : Ministère de l’Environnement et de la Lutte Contre la Désertification, Direction Générale de l’Environnement et de la Faune (DGEEF)
Durée : 2005 - 2011

Présentation

Les terres, du complexe Aïr –Ténéré constitué par la Réserve Naturelle Nationale de Aïr et le Ténéré (RNNAT) et ses zones connexes (terroirs de Tabelot, de Timia, de Gougaram et d’Iférouane) sont continuellement menacées de dégradation dans l’agro-écosystème en particulier et dans l’ensemble des 20 millions d’hectares du complexe. Les différentes barrières à la gestion durable du complexe sont particulièrement liées au manque d’accompagnement du système local (économique, tenure foncière) de gestion des terres, la faiblesse institutionnelle, le manque de capacités d’application des règles et procédures porteuses et le manque d’options techniques pour les agropasteurs en faveur de la pratique d’une agriculture durable, de l’utilisation durable du pâturage et d’une foresterie durable.

Objectifs

Les objectifs attendus du présent projet sont : La gestion communautaire/décentralisée des ressources naturelles de la RNNAT et de ses zones connexes devrait aboutir, à terme, à une amélioration concrète des moyens d’existence des communautés locales. Des efforts seront déployés pour que les ressources naturelles du complexe soient valorisées pour contribuer au développement communautaire et à l’économie locale, sans qu’il soit porté atteinte à l’intégrité de l’écosystème. Le partage des bénéfices entre l’État et les communautés locales (par exemple le partage des recettes de l’écotourisme) devrait en outre renforcer la responsabilisation des communautés locales dans la co-gestion des ressources locales.

Financement (US$)

GEF : 4 232 000
PNUD : 60 000
Gouvernement du Niger : 500 000
GTZ/DED/KFW (LUCOP) : 1 110 150
Coop. française (PADDEN) : 34 203
Coop. française (ROSELT) : 80 000
Union européenne : 841 035
Partenaires à négocier : 2 100 000
FFEM (ASS) : 20 000
Communes de la zone : 495 934

Budget total estimé : 9 473 322 USD

Pour plus d’information sur le site du PNUD

Page publiée le 18 février 2011, mise à jour le 29 juillet 2012