Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2007 → GIFMA/ Restauration des Paysages Forestiers dans le Moyen Atlas

2007

GIFMA/ Restauration des Paysages Forestiers dans le Moyen Atlas

Maroc

Titre : GIFMA/ Restauration des Paysages Forestiers dans le Moyen Atlas

Pays : Maroc

Domaine : Environnement et Energie

Organismes chargés de l’exécution : Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification (HCEFLCD) ; Agence pour le Développement Social (ADS)

Durée : 2007-2012

Présentation
Les forêts du Moyen Atlas sont d’un intérêt mondial, cependant leur intégrité écologique et leur survie sont menacées par le surpâturage, la surexploitation des produits forestiers et par conversion en terres agricoles. L’assistance du FEM est requise pour développer des modèles et renforcer les capacités pour une restauration et une gestion participative, multifonctionnelle et intégrée de l’écosystème forestier. Le Projet développera, adaptera et reproduira des systèmes de gestion sylvo-pastorale et de restauration des forêts au sein de deux communes “représentatives” situées dans le Corridor de Tazekka/Kroucheen.

Objectifs
L’objectif du Projet et de développer, dans des bassins–versants forestiers représentatifs et prioritaires, à l’échelle de deux communes du corridor Tazekka-Kroucheen des modèles de gestion participative des forêts et des parcours qui préservent l’intégrité de l’écosystème forestier et la conservation de la biodiversité, améliorent la productivité sylvo-pastorale et contrôlent l’érosion, et renforcent les capacités pour reproduire/adapter ces modèles dans le corridor et les bassins versants les plus vulnérables.

L’objectif du projet sera réalisé une fois que quatre résultats seront atteints :
(a) le développement de nouveaux systèmes de gestion participative des forêts et parcours, autofinancés et multifonctionnels ;
(b) le développement des capacités requises au sein des structures communautaires, des structures de support communautaire et des structures de contrôle communautaire pour reproduire/ adapter ces modèles de restauration et gestion intégrée des forêts et pâturages ;
(c) la mise en place d’un système de gestion des connaissances qui soutient le développement et l’adaptation de modèles de gestion durable des terres et utilisation du système pour réformer les lois et politiques ;
(d) la réalisation d’une gestion adaptative par l’intégration des acquis dans des stratégies et approches de projet.

Financement
FEM : 997.945 US$
GEF/PNUD : 360.000 US$
ADS : 1.000.000 US$
Haut Commissariat aux Eaux et Forêts & à la Lutte contre la Désertification (en nature) : 500.000 US$
US Peace Corps (en nature) : 200.000 US$
Financement Parallèle (WWF Med PO) : 52.800 US$

Budget total : 2.365.345 US$

Présentation : PNUD

Page publiée le 18 février 2011, mise à jour le 22 juillet 2019