Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2005 → Programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (AEPA)

2005

Programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (AEPA)

Burkina Faso

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (AEPA)

Pays : Burkina Faso

Date d’approbation : 11/09/2003
Date de début : 08/08/2005

Contexte
Dans le domaine de l’alimentation en eau potable, la ville de Bobo-Dioulasso, les zones rurales et les villages de moins de 2 000 habitants ainsi que les autres villes importantes du Burkina Faso sont relativement bien dotées de systèmes adéquats d’AEP ; par contre, les centres secondaires, à caractère urbain (plus de 10 000 habitants) ou semi urbain (de 2 000 à 10 000 habitants), sont constitués de plus de 800 localités qui ont un niveau de desserte et de service plus bas. Cent quarante (140) seulement de ces centres secondaires sont actuellement équipés d’adduction d’eau potable simplifiée avec ou sans bran achements particuliers. Les centres secondaires non encore alimentés en eau par adduction (plus de 82 % d’entre eux) renferment une partie importante de la population n’ayant pas encore accès à l’eau potable à une distance raisonnable ainsi qu’un grand nombre d’ouvrages mal entretenus, mal gérés ou en panne. Cette situation amène les populations à s’approvisionner dans des eaux de qualité douteuse ou à des puits temporaires contaminés, d’où la persistance de maladies d’origine hydrique (amibiases, ascaridiases, poliomyélites, dracunculose, diarrhées, paludisme, etc.) qui représentent, près de 60% des cas de maladies enregistrées dans les différentes formations sanitaires des villes importantes comme Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, etc.

Objectifs
1. Mettre en place un ensemble d’infrastructures de base en vue de : (i) maîtriser la collecte et l’évacuation des eaux pluviales , (ii) renforcer la desserte en eau potable et l’assainissement autonome des eaux usées en milieu périurbain et scolaire ; (iii) améliorer la desserte en eau potable dans les localités de 13 provinces du pays.
2. Fournir au pays les outils nécessaires à la planification des actions à court, moyen et long terme pour la desserte en eau potable dans au moins 80 centres secondaires.

Financement
FAD  : UAC 20.000.000
Governement  : UAC 5.790.000
Total  : UAC 25.790.000

Groupe de la Banque Africaine de Développement (rapport d’évaluation)

Page publiée le 21 février 2011, mise à jour le 31 juillet 2022