Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2007 → Projet d’appui au développement communautaire dans les régions de Kayes et Koulikoro (PADEC)

2007

Projet d’appui au développement communautaire dans les régions de Kayes et Koulikoro (PADEC)

Mali

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Projet d’appui au développement communautaire dans les régions de Kayes et Koulikoro (PADEC)

Pays : Mali

Date d’approbation : 03/05/2006
Date de début : 11/05/2007

Agence d’implémentation : PADEC - PROJET D’APPUI AU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE

Emplacement : 505 villages-6 cercles Kayes- Koulikoro

Objectifs  : L’objectif spécifique du projet est d’appuyer le développement communautaire de 505 villages des régions de Kayes et Koulikoro.

Justificatif
L’approche d’intervention du projet est basée sur le développement intégré et multisectoriel axé sur la responsabilisation des bénéficiaires, la participation financière des communautés, la pérennisation des actions du projet basées sur le transfert de la gestion aux populations locales, le partenariat avec les ONG et les organisations communautaires à la base en vue de profiter de leur connaissance des réalités du développement communautaire.
Par la synergie de ses différentes composantes combinant à la fois le renforcement des capacités de tous les acteurs du développement local, le développement des infrastructures socio-économiques de base et l’extension des services financiers dans les zones non desservies, le projet contribuera à amorcer ou renforcer le processus de développement communautaire des villages et communes les plus pauvres dans les deux régions. Ce projet ne se substitue pas aux projets sectoriels dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’hydraulique ou du développement rural. Il élargit l’action des ministères concernés en rendant leur planification plus sensible aux besoins exprimés par les populations villageoises et en apportant une réponse immédiate à ces besoins, en concertation et en complément de l’action de ces ministères. En matière de micro-finance, l’approche est basée sur l’extension des services financiers dans les nouvelles communes non desservies, la professionnalisation de ces services et leur pérennisation. Considérant que dans la zone d’intervention les besoins en services financiers sont nettement supérieurs aux capacités d’épargne des populations, le projet a prévu la mise à disposition d’un fonds de crédit.
Sa conception a bénéficié des expériences tirées des interventions antérieures de la Banque notamment le projet d’appui à la promotion des femmes et à l’allègement de la pauvreté mis en oeuvre de 1996 à 2002, et d’autres partenaires au développement, dont la Banque mondiale avec le projet d’appui aux initiatives de base (PAIB). Enfin, le projet assurera une coordination avec le Programme d’alimentation en eau potable et d’assainissement en milieu rural financé par la Banque, en transférant autant que possible les demandes des populations en matière d’approvisionnement en eau vers ce projet dont un sous-programme est susceptible de toucher la région de Kayes à partir de 2007.
Le projet contribuera de manière directe et indirecte à l’atteinte des objectifs de développement du Millénaire (ODM) en particulier dans les domaines de la réduction de la pauvreté, l’éducation, le genre et l’environnement. Le projet s’articule autour des priorités définies dans le Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) notamment, les trois grands axes retenus pour la lutte contre la pauvreté au Mali : le développement institutionnel et l’amélioration de la gouvernance et de la participation ; le développement des ressources humaines et de l’accès aux services sociaux de base ; et le développement des infrastructures de base et des secteurs productifs. Le projet est en conformité avec la composante " développement social " du PRODESS 2 ;, et avec les politiques et stratégies du Gouvernement dans les domaines de la décentralisation, de la santé, de l’éducation, du développement rural, du genre et de la micro-finance.
Le projet s’inscrit dans les priorités définies dans le Document de stratégie par pays (DSP) de la Banque au Mali pour la période 2005-2009. Il est en phase avec le deuxième pilier du DSP qui porte sur le renforcement des capacités et de la participation des pauvres à la croissance en leur donnant les moyens de se prendre en charge et en favorisant des opportunités d’accès à l’emploi, aux infrastructures et aux services de base. Il est également en phase avec la politique du FAD X en matière de réduction de la pauvreté et le Document de Politique et Stratégie de la Banque en matière de micro-finance en cours d’examen.

Financement
FAD  : UAC 15.000.000
Gouvernement  : UAC 3.720.000
Total  : UAC 18.720.000

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 21 février 2011, mise à jour le 22 juillet 2019