Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2010 → Aménagement et Gestion Intégrée de l’Eau (AGIRE)

2010

Aménagement et Gestion Intégrée de l’Eau (AGIRE)

Mauritanie

Titre : Aménagement et Gestion Intégrée de l’Eau (AGIRE)

Pays : Mauritanie

Agence d’exécution / principaux partenaires : Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Technologies de l’Information et des Télécommunications  ; Service Régional de l’Hydraulique du Brakna ; Banque Africaine de Développement / Facilité Africaine de l’Eau

Date de début/ date de fin : Mars 2010/ Septembre 2011

Résumé
Les constats portés sur la situation du secteur de l’eau montrent que la Mauritanie, comme beaucoup d’autres pays, doit se préparer à renforcer considérablement la gouvernance de ce secteur, à tous les niveaux (central, régional, bassin et local) afin de pouvoir faire face aux défis fondamentaux de l’eau et de l’assainissement qui sont à relever dès maintenant et à ceux auquel il faudra répondre, et aussi savoir s’adapter , dans l’avenir.
L’objectif général du projet est d’instaurer un cadre propice à la gestion intégrée, durable et équitable des ressources en eau et des infrastructures hydrauliques, afin de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement durable.
Cet objectif général sera atteint durant cette première phase de deux ans à travers un projet comportant 3 composantes. La première vise le renforcement des capacités de gouvernance du secteur de l’eau, notamment à travers une meilleure coordination des actions, et vise également la formulation participative d’une approche stratégique vers la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) correspondant aux besoins spécifiques de la Mauritanie. La seconde composante vise à tester la mise en oeuvre, et à démontrer les bénéfices, de la déconcentration, de la coordination et de la concertation régionale.
Cette composante sera conduite dans une région pilote : celle du BRAKNA avec l’idée d’étendre les leçons apprises à toutes les autres régions / bassins de Mauritanie progressivement et dans une seconde phase (AGIRE-II). Enfin la troisième composante vise à définir et à développer des outils et des méthodes modernes de gestion de l’information pour l’aide à la décision et pour la mise en oeuvre de la stratégie GIRE à chaque niveau.
Le projet va donc à appuyer la nouvelle politique sectorielle de l’eau du pays, dans la perspective de l’élaboration du Plan d’Action National d’Aménagement et de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PANAGIRE) prévu au Code de l’Eau. Il est conçu pour contribuer à la réduction de la pauvreté en cohérence avec le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP 2006-2010) qui garde, en Mauritanie, l’hydraulique comme l’un de ses quatre domaines de priorité en vue de l’atteinte des OMD.

Objectifs
Instauration d’un cadre propice à la gestion intégrée, durable et équitable des ressources en eau et de leurs infrastructures, afin de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement durable

Financement
Contribution du Gouvernement : Fonds de contrepartie US$ 158. 000
Contribution du PNUD : Fonds TRAC : US$ 447.000
Contribution en nature : Etat Mauritanien : US$ 109.000 (salaires)
Contribution parallèle : Commission Européenne US$ 100.000
Coût Total du Projet : US$ 1 498. 000

Présentation : PNUD

Page publiée le 22 février 2011, mise à jour le 6 juin 2020