Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2021 → Des besoins croissants et des parcs sous tension : entre conflits et arrangements autour des ressources : le cas de la réserve de Biosphère du W au Niger

Université Michel de Montaigne - Bordeaux III (2021)

Des besoins croissants et des parcs sous tension : entre conflits et arrangements autour des ressources : le cas de la réserve de Biosphère du W au Niger

Saidou, Boubacar

Titre : Des besoins croissants et des parcs sous tension : entre conflits et arrangements autour des ressources : le cas de la réserve de Biosphère du W au Niger

Growing needs and parks under tension : between conflicts and arrangements around resources : the case of the W Biosphere Reserve in Niger

Auteur : Saidou, Boubacar

Université de soutenance : Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

Grade : Doctorat : Geographie : Bordeaux 3 : 2021

Résumé
Au Sahel, les espaces protégés et leurs périphéries font l’objet de multiples convoitises de la part des communautés locales alentours. Depuis les sécheresses des années 70, puis 80 et, avec l’accentuation de la péjoration des conditions climatiques, l’appropriation de ces espaces mis en défens aux nombreuses ressources (eaux, sols et végétaux), semble être une des alternatives développées par les groupes humains en place, en quête de sécurité alimentaire. Au Niger, la réserve de biosphère du W est ainsi fortement affectée par la multiplication de fronts pionniers agricoles et pastoraux sur ses marges. Cette réserve, qui renferme l’essentiel de la diversité biologique du pays, devient particulièrement attractive pour différentes catégories d’acteurs, issus des proches et lointaines périphéries ; les ponctions illicites se multiplient, intensifiant les pressions sur des ressources « protégées ». Cette thèse, dont l’objet central de recherche questionne le devenir des aires protégées dans un contexte de changement climatique, tente de comprendre et d’analyser les rapports actuels qui s’opèrent entre, d’une part, les acteurs de la conservation et les communautés locales et, d’autre part, entre les différents groupes d’utilisateurs, locaux et nouveaux arrivants. Entre, conflits et arrangements autour des ressources, quelles perspectives de gestion et d’aménagement de ses ressources pourraient être envisagées pour assurer des besoins humains croissants, tout en permettant une préservation de la biodiversité ? Dans une perspective de recherche-action, les travaux d’investigation menés sur le terrain (enquêtes au sein des villages périphériques) ont permis de déceler et d’inventorier les différents types d’enjeux qui sont à l’œuvre aujourd’hui. L’analyse et la mise en perspective de ces enjeux ont permis de comprendre que l’appropriation des ressources génère une multitude de conflits opposants à la fois gestionnaires des aires protégées et utilisateurs de ressources et groupes d’utilisateurs entre eux.La thèse révèle, cependant que les conflits autour des ressources ne sont que la partie émergée de l’iceberg. En effet, plusieurs arrangements formels et informels encadrent l’usage de ces ressources.La thèse montre enfin, que malgré la capacité des acteurs à s’arranger, depuis peu la situation sécuritaire délétère qui sévit au Sahel bouleverse les pratiques.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 13 avril 2023