Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2001 → Traitement et réutilisation des eaux usées, Tufileh, Jordanie - Phase I

2001

Traitement et réutilisation des eaux usées, Tufileh, Jordanie - Phase I

Jordanie

Titre : Traitement et réutilisation des eaux usées, Tufileh, Jordanie - Phase I

Pays : Jordan

Organisme de soutien : Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) Canada
Organisme bénéficiaire : Inter-Islamic Network on Water Resources Development and Management (INWRDAM)

Date de début : 2001/05/01
Date d’achèvement : 2003/07/17

Durée (mois)  : 24

Résumé
Grâce à un fonds renouvelable, le projet pilote de permaculture et de réutilisation des eaux usées (PPP) financé par CARE à Tufileh, en Jordanie, a permis à quelque 50 familles périurbaines pauvres de récupérer les eaux usées ménagères pour cultiver des fruits et des légumes. Selon l’évaluation du projet financée par le CRDI, on a pu aider des familles à préserver une eau douce précieuse, à s’assurer d’une meilleure sécurité alimentaire et à générer un revenu grâce à la vente de leurs produits. Le but du projet est d’optimiser le PPP afin de l’implanter plus largement en Jordanie et ailleurs dans la région. On s’efforcera d’accroître le taux de récupération des eaux usées, de façon à pouvoir irriguer les récoltes qui ont besoin de plus d’eau, de promouvoir l’installation de conduites et de citernes d’entreposage chez ceux qui sont prêts à les financer, d’améliorer l’éducation dans le domaine de l’environnement et de créer des incitatifs à l’utilisation de savons et de détergents à base de potassium plutôt que de sodium. À ce jour, l’impact environnemental de l’utilisation des eaux usées non traitées est resté minime, mais pourrait cependant s’aggraver avec le temps si la quantité d’eau utilisée augmentait ou qu’on la répandait sur des sols à forte salinité ou à forte alcalinité. On étudiera la possibilité d’utiliser des mécanismes de traitement simples comme les filtres dans les éviers, les boîtes à graisse et les filtres bactériens. Les résidents seront encouragés à alterner de temps en temps l’eau usée et l’eau de pluie recueillie pour l’irrigation, et à avoir recours à l’irrigation au goutte-à-goutte et aux paillis pour améliorer la qualité de l’eau. Enfin, la communauté sera encouragée à cultiver des plantes halophytes comme les oliviers et les pistachiers.

Sujets  : RÉUTILISATION DES EAUX | ÉPURATION DES EAUX | IRRIGATION | PRODUCTION ALIMENTAIRE | SÉCURITÉ ALIMENTAIRE | CRÉATION DE REVENU | ÉDUCATION TOUCHANT L’ENVIRONNEMENT

Informations financières
Financement total : 200 000 $ CAD

Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI)

Page publiée le 7 mars 2011, mise à jour le 9 juillet 2019