Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2004 → Contribution à l’étude de l’évaporation des eaux de la nappe phréatique en zone aride. Cas de Ouargla et Touggourt

Université de Biskra (2004)

Contribution à l’étude de l’évaporation des eaux de la nappe phréatique en zone aride. Cas de Ouargla et Touggourt

Ladjici, Abdelkader

Titre : Contribution à l’étude de l’évaporation des eaux de la nappe phréatique en zone aride. Cas de Ouargla et Touggourt

Auteur : Ladjici, Abdelkader

Etablissement de soutenance : Université de Biskra : Faculté des sciences et des sciences de l’Ingénieur

Grade : Magister : Hydraulique : 2004

Résumé
En zone aride, l’évapotranspiration est fonction de la présence ou de l’absence de la nappe phréatique. En effet quand la nappe est à faible profondeur, cette dernière participe à l’évapotranspiration. Dès lors, à l’évapotranspiration de la zone d’aération, il convient d’ajouter l’évaporation des eaux de la nappe phréatique. Dans cette optique, nous avons évalué l’évapotranspiration en absence de nappe phréatique des principales zones phoenicicoles du Sud-Est Algérien en utilisant la formule de Penman et l’évaporation des eaux de la nappe phréatique dans les régions de Ouargla et de Touggourt par la méthode hydrodynamique. Les résultats obtenus sur l’évapotranspiration et l’évaporation des eaux de la nappe phréatique nous on permis de mettre en évidence un certain nombres de faits utiles : -L’évapotranspiration atteint dans ces zones des valeurs considérables. Elle est de 1824 mm à Ghardaia, 1881 mm à Ouargla, 1833 mm à Touggourt, 1841 mm à Oued-Souf et 1836 mm à Biskra. -La variabilité interannuelle est très faible. -L évapotranspiration est pratiquement identique d’une région à une autre. -L’installation de palmeraies réduit d’une manière considérable les valeurs de l’évapotranspiration et permet de ce fait une économie d’eau appréciable. -La participation de la nappe phréatique à l’évapotranspiration atteint 60% de l’évapotranspiration calculée à l’aide de la formule de Penman pour une profondeur de la nappe proche de 60 cm à Ouargla et elle représente 48 à 8% de cette évapotranspiration à Touggourt pour une profondeur de nappe comprise entre 90-172Cm. Nous avons également pu déterminer les valeurs de l’exposant n de l’expression d’Averianov et celle proposée par Borovsky. Le choix de l’une ou de l’autre des formules nécessite à notre avis une durée d’expérimentation assez longue. Enfin nous avons établi une relation linéaire entre la profondeur et l’évaporation des eaux de la nappe phréatique. Les corrélations obtenues sont les suivantes : -Ouargla : y = -0.958x + 9.6415 R2 =0.84 -Touggourt : y = -0.0248x + 4.7945 R2 = 0.959

Sujet : Evaporation (météorologie) ; Eaux souterraines : Régions arides : Algérie (Ouargla) ; Eaux souterraines : Régions arides : Algérie (Touggourt)

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 15 mars 2011, mise à jour le 4 octobre 2018