Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2005 → Contribution à l’évaluation de la biomasse fongique dans quelques stations de la région de Ouargla

Université de Ouargla (2005)

Contribution à l’évaluation de la biomasse fongique dans quelques stations de la région de Ouargla

Bachar, Mohamed Farouk

Titre : Contribution à l’évaluation de la biomasse fongique dans quelques stations de la région de Ouargla

Auteur : Bachar Mohamed Farouk

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Magister : Agronomie saharienne 2005

Résumé
Dans le cadre des études micro biologiques des sols et plus particulièrement celles relatives à l’évaluation de la biomasse fongique en conditions édapho-climatiques extrêmes, nous nous sommes intéressés à la zone de OUARGLA qui constitue en soit une zone pilote dans le cadre de la nouvelle dynamique agricole dans les régions sahariennes. Cette étude spatio-temporelle durant la compagne agricole 2002/2003 s’est déroulée sur quatre stations différentes représentatives de la région ainsi que deux périodes de prélèvement des échantillons. Les principaux résultats obtenus indiquent une relative activité fongique, nous avons décelé la présence de cinq genres et neuf espèces qui sont : Aspergillus niger, Aspergillus ustus, Aspergillus ruber, Penicillium éxpansum, Pénicillium notatum, Penicillium italicum, Alternaria géophilla, Mucor microsporus, Cladosporium herbarum. Cette biomasse varie selon : - La saison puisque les paramètres climatiques sont significativement différents entre les mois de décembre et mai. - L’antécédent cultural des stations choisies puisque les sols travaillés développent une meilleure activité biologique. - Les techniques et opérations culturales et essentiellement la conduite de l’irrigation. Par ailleurs et sous conditions contrôlées, la variation du pH ( de trois à neuf ) a permis de confirmer la règle selon laquelle les milieux acides sont plus favorables au développement des myrtes ; Sur un autre plan, les espèces signalées ont évolué différemment en fonction de la réactivité du sol. L’analyse en composantes principales indique des corrélations significatives sur le double plan qualitatif et quantitatif de la biomasse fongique avec les paramètres physico-chimiques des sols essentiellement les taux de carbone, d’azote, de salinité et d’humidité. Enfin et comparativement à une région du Nord de l’Algérie ( Annaba),

Mots clés : Biomasse fongique : Wargla (Algérie)

Version intégrale

Page publiée le 15 mars 2011, mise à jour le 30 août 2017