Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Etude de l’Activité Biologique des Extraits du Fruit de Crataegus monogyna Jacq.

Université El Hadj Lakhdar – Batna (2009)

Etude de l’Activité Biologique des Extraits du Fruit de Crataegus monogyna Jacq.

BOUZID WAFA

Titre : Etude de l’Activité Biologique des Extraits du Fruit de Crataegus monogyna Jacq.

Auteur : BOUZID WAFA

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar – Batna

Grade : Magister en Biologie, option Biochimie appliquée, 2009

Résumé
Les extraits naturels de plantes contiennent une variété de composés phénoliques auxquels sont attribuées diverses activités biologiques. Dans la présente étude nous avons tenté d’évaluer l’activité antioxydante et antimicrobienne des extraits organiques et de l’extrait aqueux préparés à partir de la partie comestible de Crataegus monogyna Jacq. Le criblage préliminaire basé sur des tests spécifiques a conclu en une présence de substances ayant de grandes valeurs thérapeutiques (flavonoïdes, tanins et coumarines). L’analyse qualitative des extraits par chromatographie sur couches minces et par chromatographie liquide à haute performance a révélé la présence probable de la quercetine dans l’EDm. L’estimation quantitative des polyphénols totaux (par la méthode de Folin-Ciocalteu), des flavonoïdes totaux (par la méthode au trichlorure d’aluminium) et des tanins condensés (par la méthode au trichlorure de fer) a montré que l’EDm et l’EMe sont les extraits les plus riches en ces composés. L’inhibition de l’oxydation couplée de l’acide linoléique –β carotène a été évaluée par le test de blanchissement du β carotène, qui a montré une activité antioxydante considérable pour l’EDm (48.46% d’inhibition) et pour l’EMe (36.40% d’inhibition). De même, l’évaluation quantitative du pouvoir piégeur des extraits IVs-à-IVs du DPPH confirme que l’EDm et l’EMe sont les plus actifs, avec une IC50 de l’ordre de 259.70μg/ml et 331.85 μg /ml respectivement. L’évaluation du pouvoir antimicrobien des extraits par la méthode de diffusion dans un milieu solide montre que les extraits EEp, EDm et EMe possèdent un pouvoir antibactérien sur la souche Staphylococcus aureus mais à des concentrations élevées, par contre tous les extraits testés se sont révélés inactifs sur (Candida albicans)

Présentation

Version intégrale (1,37 Mo )

Page publiée le 9 avril 2011, mise à jour le 13 septembre 2018