Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Diversité génétique du lupin au Maroc et étude du développement racinaire du lupin blanc sous stress abiotique par des approches de génomique fonctionnelle

Université Mohammed V - Agdal (2009)

Diversité génétique du lupin au Maroc et étude du développement racinaire du lupin blanc sous stress abiotique par des approches de génomique fonctionnelle

Sbabou, Laila

Titre : Diversité génétique du lupin au Maroc et étude du développement racinaire du lupin blanc sous stress abiotique par des approches de génomique fonctionnelle

Auteur : Sbabou, Laila

Université de soutenance : Université Mohammed V - Agdal

Grade : DOCTORAT 2009

Résumé
L’objectif de ce travail a été d’étudier la variabilité génétique des populations marocaines de L. albus, L. angustifolius, L. cosentinii et L. luteus. Les marqueurs ISSR et AFLP ont été très informatifs avec des indices de diversité génétique (PIC) proches de 1. Aussi, ces marqueurs ont permis de révéler un haut niveau de polymorphisme. Des valeurs de similarité élevées ont été enregistrées entre les quatre espèces de lupin et aussi entre des accessions de la même espèce. Les valeurs de similarité les plus importantes ont concerné le lupin cultivé L. albus et L. luteus. Par ailleurs, les espèces et accessions de lupin étudiées ont été caractérisées par un certain nombre de marqueurs spécifiques. La classification hiérarchique des différentes accessions de lupin à la base de l’indice de diversité de Dice montre leur groupement indépendamment de leurs origines géographiques. D’un autre côté, nous avons isolé chez Lupinus albus deux gènes SCARECROW SCR, LaSCR1 et LaSCR2. L’hybridation in situ et l’étude du promoteur ont montré que les deux gènes s’expriment de manière consistante au niveau de l’endoderme des racines normale et racines proteoїdes du lupin blanc. L`expression du SCR au niveau des racines proteoїdes, révélée par PCR en temps réel, a été influencée par le stade de développement. Aussi, le silençage du SCR chez Lupinus albus et Medicago truncatula via l’ARN d’interférence a permis de réduire le développement racinaire au niveau des racines chevelues. Les deux gènes SCR du lupin sont orthologues au SCR d’Arabidopsis thaliana.

Mots clés : Biologie ; Génomique ;Biotechnologie ; Lupinus, diversité ; AFLP ; ISSR ; SCARECROW ; Racine proteoїde ; ARNi

Présentation (Toubk@l)

Version intégrale

Page publiée le 12 avril 2011, mise à jour le 12 janvier 2018