Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → Simulation de la propagation des ondes de crues dans les canaux naturels

Université El Hadj Lakhdar – Batna (2011)

Simulation de la propagation des ondes de crues dans les canaux naturels

Mekherbeche Boubakeur

Titre : Simulation de la propagation des ondes de crues dans les canaux naturels

Auteur : Mekherbeche Boubakeur

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar – Batna

Grade : Magister en hydraulique 2011

Résumé
La contribution de la propagation des ondes de crues est un problème assez compliqué et laborieux du fait des nombreuses données hydrologique et hydrauliques indispensables et des calculs compromis par la résolution numérique des équations hydrodynamiques. Il est donc intéressant, en particulier dans le domaine de l’hydrologie, de disposer de modèles simples et assez vraisemblables pour qualifier ce phénomène. Dans ce mémoire on a cherché à disposer une représentation globale du phénomène. Par la compréhension du rôle de quelques grandeurs descriptives des cours d’eau et des crues. L’utilisation de ces paramètres dans des modèles simplifiés de propagation a été l’objectif de ce mémoire. A partir des modèles hydrologiques qui sont centrés, non pas sur les concepts hydrauliques de résistance à l’écoulement, mais plutôt sur des considérations sur le stockage le long des cours d’eau. Ces modèles utilisent, donc l’équation de continuité et des relations entre le stockage et les débits d’entrée et de sortie du tronçon. Parmi ces modèles on cite le modèle le plus connu est le modèle de Muskingum proposé par McCarthy, en 1938, pour la rivière Muskingum, aux Etats-Unis. Ce modèle moyenne quelques hypothèses simplificatrices sur la forme des hydrogrammes, et avec une méthode d’évaluation de la propagation de pointes de crue on calcul l’hydrogramme de débits de sortie, ensuite on s’est intéressé au modèle de Muskingum-Cunge, et à partir d’un examen a posteriori des résultats de plusieurs simulations de propagation selon ce modèle. [1] En résumé, nous allons traiter tout d’abord le problème d’une crue dans un bief de cours en considérant les 2 méthodes, i.e. hydrologique et hydraulique ; puis nous aborderons le problème d’une crue ou d’un hydrogramme dans un réservoir, qui se résume au cas de la propagation hydrologique

Présentation

Version intégrale ( 3,08 Mo )

Page publiée le 29 octobre 2011, mise à jour le 25 septembre 2018