Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2011 → L’élevage pastoral et la céréaliculture dans la steppe algérienne Évolution et possibilités de développement

Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement (AgroParisTech) (2011)

L’élevage pastoral et la céréaliculture dans la steppe algérienne Évolution et possibilités de développement

Bencherif Slimane

Titre : L’élevage pastoral et la céréaliculture dans la steppe algérienne Évolution et possibilités de développement

Auteur : Bencherif Slimane

Université de soutenance : Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement (AgroParisTech)

Grade : Doctorat Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement (AgroParisTech) Spécialité : Développement agricole 2011

Résumé
Durant des siècles, la steppe algérienne a été exploitée par des tribus nomades qui vivaient de l’élevage pastoral transhumant des petits ruminants. Fractionnée et déstabilisée par des politiques et des projets inappropriés pendant et après la colonisation française, cette exploitation collective et régulée des parcours a cédé la place à un mode d’exploitation familial concurrentiel. Pour répondre à une demande croissante de viande ovine, consécutive à un fort accroissement démographique, les éleveurs ont accru leurs troupeaux, étendu la céréaliculture fourragère motorisée et multiplié les achats de céréales fourragères. Surchargés, les parcours qui fournissaient l’essentiel de l’alimentation des animaux, ont été dégradés, la transhumance réduite et les petits éleveurs appauvris. Aujourd’hui, l’interdiction de la céréaliculture sur les terres fragiles et la mise en défens des pâturages dégradés sont plus que nécessaires. Elles ne seront cependant ni assez respectées pour protéger ou restaurer la fertilité de la steppe, ni suffisantes pour améliorer les conditions d’existence des agropasteurs, et elles le resteront tant que les ressources inexploitées en terres cultivables et en pâturages de la région n’auront pas été durablement mobilisées pour accroitre et réguler les disponibilités fourragères. Ainsi rendu possible, le développement durable de l’élevage agropastoral dans la steppe serait grandement facilité par l’élaboration et la réalisation participatives d’un ensemble coordonné de programmes et de projets, intégré aux stratégies de développement durable de la région et du pays. Mots Clés : Steppe algérienne – tribus nomades – transhumance – élevage pastoral – viande ovine – éleveurs – troupeaux – céréales fourragères – parcours – pâturages dégradés – agropasteurs – développement durable - Algerian steppe – nomadic tribes – transhumant – pastoral transhumant – ovine meat – breeders – herds – feed grains – ranges – degraded grazing – agro-pastoralists – sustainable development

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (14,4 MB)

Page publiée le 30 octobre 2011, mise à jour le 30 juillet 2017