Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2010 → Acacia tortilis (Forssk.) Hayne subsp. raddiana (Savi) Brenan en Tunisie pré-saharienne : structure du peuplement, réponses et effets biologiques et environnementaux

Université de Sfax (2010)

Acacia tortilis (Forssk.) Hayne subsp. raddiana (Savi) Brenan en Tunisie pré-saharienne : structure du peuplement, réponses et effets biologiques et environnementaux

Noumi, Zouhaier

Titre : Acacia tortilis (Forssk.) Hayne subsp. raddiana (Savi) Brenan en Tunisie pré-saharienne : structure du peuplement, réponses et effets biologiques et environnementaux

Auteur : Noumi, Zouhaier

Université de soutenance : Université de Sfax co tutelle Université de Bordeaux I

Grade : Doctorat : Ecologie évolutive, fonctionnelle et des communautés : Université de Sfax : 2010

Résumé
Ce travail de thèse a pour objectif principal de comprendre la dynamique de l’espèce fondatrice de l’écosystème de la région de Bled Talah, ainsi que les mécanismes susceptibles de mieux comprendre ses interactions avec la végétation compagne. Des mesures dendrométriques accomplies par des essais de détermination d’âge, ont fait ressortir que le peuplement de la forêt du Bou Hedma semble naturellement suivre plutôt une certaine dynamique régressive. C’est ainsi que nos résultats démontrent plutôt la dominance des individus de grandes circonférences (des individus âgés). Les obstacles à la faible régénération naturelle de ce taxon sont, essentiellement, l’infestation des graines par les bruches, la possibilité d’un éventuel effet autoallélopathique et la dominance des interactions négatives (compétition) entre la végétation du Parc National du Bou Hedma et les jeunes plants d’Acacia. Concernant, les interactions biotiques, nos résultats ont permis d’enrichir les débats actuels sur l’importance et la direction des interactions le long des gradients de stress et de perturbation. Une dominance des interactions négatives (compétition), le long des deux gradients a été démontrée, avec une chute de l’importance de la compétition en présence d’herbivorie. Les mesures environnementales et biologiques ont permis de conclure, qu’Acacia tortilis subsp. raddiana, a un effet globalement bénéfique pour le sol, ainsi que pour la végétation naturelle environnante. Compte tenu du rôle clef de cette espèce sous les conditions contraignantes du bioclimat aride, la nécessité de minimiser le risque de la faible régénération naturelle de ce taxon est prioritaire dans les grands programmes de reboisement et de restauration des écosystèmes arides.

Mots Clés : Acacia tortilis subsp. raddiana - Germination - Herbivorie - Interactions biotiques - Structure du peuplement - Tunisie aride

Présentation : SUDOC

Version intégrale

Page publiée le 2 novembre 2011, mise à jour le 28 novembre 2019