Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Niger → Etude moléculaire, évolution et caractérisation de gènes impliqués dans l’adaptation du mil (Pennisetum glaucum L.) aux changements climatiques

Université de Niamey (2011)

Etude moléculaire, évolution et caractérisation de gènes impliqués dans l’adaptation du mil (Pennisetum glaucum L.) aux changements climatiques

Saïdou, Abdoul-Aziz

Titre : Etude moléculaire, évolution et caractérisation de gènes impliqués dans l’adaptation du mil (Pennisetum glaucum L.) aux changements climatiques

Molecular study, evolution, and caracterization of genes involved in pearl millet adaptation to climate change

Auteur : Saïdou, Abdoul-Aziz

Université de soutenance : Université de Niamey co tutelle Montpellier SupAgro.

Grade : Doctorat : Génétique : Université Abdou Moumouni : 2011

Résumé
L’évolution climatique a été marquée ces dernières décennies par des changements importants, notamment une augmentation de température et une variation de la pluviométrie. Une des conséquences du changement climatique est son impact actuel et futur sur l’agriculture et la sécurité alimentaire. En région sahélienne, la sécurité alimentaire repose essentiellement sur quelques céréales, parmi lesquelles le mil occupe une place fondamentale. Un des traits qui permettent l’adaptation au climat de cette espèce est la date de floraison, dont la variation permet d’accomplir le cycle de vie de la plante dans des saisons pluvieuses plus ou moins courtes. Les bases génétiques de ce caractère adaptatif sont encore peu connues. Nous avons développé une méthodologie de cartographie d’association phénotype-génotype, afin d’identifier des gènes impliqués dans la variation de ce caractère. Cette étude a permis d’identifier deux gènes candidats, PHYC et MADS11, associés à la date de floraison et à la variation morphologique chez le mil. Nous avons validé ces associations par des analyses QTLs. Pour PHYC, nous avons aussi étudié le pattern de déséquilibre de liaison sur une zone d’environ 80 kb autour du gène, et développé une approche de Markov Chain Monte Carlo (MCMC) pour comparer les gènes identifiés dans la région. Cette analyse suggère que les polymorphismes à l’intérieur de PHYC sont les meilleurs candidats expliquant l’effet phénotypique observée dans cette région du génome. La seconde partie de ce projet a été consacrée à l’examen méthodologique de la cartographie d’association pour l’étude des interactions entre le génotype et l’environnement. Les résultats de cette thèse ont été discutés notamment dans la perspective de gestion de l’impact du changement climatique sur le mil, céréale majeure des zones semi-arides

Mots Clés : Changement climatique - Mil - Date de floraison - Génétique d’association - Interactions genotype-environnment

Présentation : SUDOC

Version intégrale

Page publiée le 2 novembre 2011, mise à jour le 7 août 2017