Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Usage et conservation des mares temporaires méditerranéennes : cas des mares temporaires de la région de Benslimane (Maroc occidental)

Université Hassan II (Casablanca) (2010)

Usage et conservation des mares temporaires méditerranéennes : cas des mares temporaires de la région de Benslimane (Maroc occidental)

Bouahim Siham

Titre : Usage et conservation des mares temporaires méditerranéennes : cas des mares temporaires de la région de Benslimane (Maroc occidental)

Uses and Conservation of Mediterranean temporary pools : the case study of the temporary pools of Benslimane region (western Morocco)

Auteur : Bouahim Siham

Université de soutenance : Université Hassan II (Casablanca, Maroc) co tutelle Université des sciences et techniques de Montpellier 2.

Grade : Doctorat : Biologie des populations et écologie : Universite Hassan 2. 2010

Résumé
Cette thèse porte sur l’étude de la relation Homme-Mare temporaire dans la région de Benslimane. Une approche pluridisciplinaire intégrant l’écologie et la sociologie a été adoptée, afin d’apporter des réponses adaptées aux problématiques liées à ces habitats et de permettre leur développement durable. Le premier volet a pour but d’évaluer les facteurs clés déterminant la richesse de la végétation des mares de cette région. Les résultats obtenus révèlent l’influence prédominante des facteurs locaux, avec un effet significatif des facteurs régionaux et de la vulnérabilité des mares aux usages, sur l’expression de la richesse floristique. Les activités anthropiques affectent différemment la richesse en espèces Préférentielles. Le second volet se focalise sur les causes de régression des mares, en couplant l’évaluation des menaces à une enquête socio-économique. Les résultats montrent la prédominance d’une perception anthropocentrique des mares temporaires. Ce constat traduit le haut niveau de menace qui pèse sur les mares de cette région. L’évaluation de ces menaces, qui indique que 22 % des mares sont vulnérables et que 23 % sont menacées de destruction à court terme, soulignent le besoin urgent de nouvelles politiques environnementales et d’approches innovantes de gestion des mares temporaires. Enfin, le troisième volet s’intéresse à l’impact du pâturage sur la végétation des mares. Les résultats montrent que cette perturbation affecte la végétation des mares, à l’échelle régionale et locale. Ces résultats sont interprétés comme résultant de l’effet sélectif des herbivores et la tolérance différentielle des espèces aux perturbations. Au terme de cette étude, la gestion intégrée des mares apparaît comme le moyen le plus approprié pour le développement durable de cet "éco-socio-système" complexe, en conciliant développement économique et bon état écologique des ressources, et en liant les questions environnementales, économiques et sociales.

Mots Clés : Conservation des zones humides — Nature — Effets de l’homme — Maroc — Diversité végétale — Écologie des pâturages — Zones humides temporaires — Activités anthropiques — Perceptions — Pâturage — Biodiversité floristique

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 2 novembre 2011, mise à jour le 4 janvier 2018