Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2011 → L’équilibre du fleuve Niger perturbé par les « pêcheurs de sable »

L’équilibre du fleuve Niger perturbé par les « pêcheurs de sable »

IRD juin 2011

Le lit amont du Niger se creuse d’année en année. Cet abaissement est dû au prélèvement excessif de sable et de gravier pour l’extension urbaine, et pour les grands aménagements alentours (barrages, etc.).

L’équilibre du fleuve Niger perturbé par les « pêcheurs de sable »

IRD Actualité scientifique juin 2011

Le lit amont du Niger se creuse d’année en année. Des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires viennent de décrire ce phénomène, contraire à l’idée établie d’un ensablement du fleuve. Cet abaissement est dû au prélèvement excessif de sable et de gravier pour l’extension urbaine, en particulier de Bamako, et pour les grands aménagements alentours (barrages, etc.). De fait, la population de la capitale malienne a plus que décuplé en 50 ans. Plus de 60 sites d’extraction et de stockage sont dénombrés le long du Niger. La filière emploie 15 000 personnes, pour la plupart des « pêcheurs de sable » en apnée qui vont prélever à la main les matériaux au fond du fleuve. L’ablation annuelle du lit serait aujourd’hui de l’ordre de plusieurs centimètres.

Réduction des terres arables, déstabilisation des ponts et autres aménagements, baisse du niveau du fleuve et difficulté d’accès à l’eau, réduction de la productivité de la pêche… sont autant de conséquences de cette exploitation massive et incontrôlée. Dans les années à venir, la construction de nouveaux ouvrages sur le Niger fait craindre une accélération du phénomène.

Pour plus d’information sur le site de l’IRD

Page publiée le 14 avril 2012