Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2011 → Les réseaux d’eau anciens ressuscitent en Méditerranée

Les réseaux d’eau anciens ressuscitent en Méditerranée

IRD Mars 2011

Les réseaux d’eau anciens ressuscitent en Méditerranée

IRD Mars 2011

Des années de sécheresse avaient tari les réseaux d’eau anciens du pourtour Méditerranéen. Mais avec le retour de la pluie depuis 5 ans, le patrimoine hydraulique renaît : khettaras au Maroc, foggaras en Algérie ou encore qanâts en Iran, les galeries drainantes souterraines constituent l’exemple le plus caractéristique et le plus original de cette reconquête des installations ancestrales par les populations locales.

Comme le montrent des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires, ces « mines d’eau » en plein désert qui avaient été en majorité abandonnées sont aujourd’hui réhabilitées par les habitants des oasis. Ces derniers réinvestissent désormais dans la maintenance des khettaras et dans l’agriculture, en particulier les jeunes qui reviennent en milieu rural face au chômage auquel ils sont confrontés en ville. Un pari risqué face à l’incertitude climatique, mais assumé pour relancer l’action collective et se réapproprier les règles d’accès à l’eau, en vue justement d’une nouvelle pénurie possible dans les années à venir.

Pour en savoir plus sur le site de l’IRD

Page publiée le 17 novembre 2011, mise à jour le 29 juillet 2014