Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2010 → Evolution de haldes plombo-zincifères dans le nord de la Tunisie : l’exemple d’un contexte carbonaté

Université de Limoges (2010)

Evolution de haldes plombo-zincifères dans le nord de la Tunisie : l’exemple d’un contexte carbonaté

BOUSSEN Salma

Titre : Evolution de haldes plombo-zincifères dans le nord de la Tunisie : l’exemple d’un contexte carbonaté

The evolution of lead and zinc tailings in northern Tunisia : the example of carbonate rich context

Auteur : BOUSSEN Salma

Université de soutenance : Université de Limoges co tutelle Université de Tunis El Manar

Grade : Doctorat 2010

Résumé
Au nord de la Tunisie, d’importantes quantités de rejets miniers fins, non consolidés, riches en éléments potentiellement toxiques (EPT) (jusqu’à 46900 mg/kg de Pb et 49501 mg/kg de Zn), ont été abandonnés à l’air libre sans aucun aménagement. Du fait des particularités du climat méditerranéen, ils sont le siège d’une altération climatique et de l’érosion hydrique et éolienne. Dans les sols agricoles avoisinant, les teneurs en Pb et Zn sont élevées atteignant respectivement 12488 mg/kg et 3485 mg/kg tandis qu’elles atteignent 47800 mg/kg en Pb et 5767 mg/kg en Zn dans les sédiments de l’oued à proximité des haldes. Dans un contexte carbonaté et sous un climat méditerranéen, le risque lié aux haldes est particulier mais la dispersion des fines particules sous l’action du vent et à l’érosion hydrique par le cours d’eau durant les périodes hivernales fortement pluvieuses engendre un fort enrichissement en EPT. L’évaluation de la mobilité potentielle et effective des EPT a révélé d’une part que de faibles proportions de ces ETP sont biodisponibles et que d’autre part, les blés cultivés à proximité des haldes montrent de faibles facteurs de bioaccumulation (sauf au niveau des racines) et de transfert de ces éléments vers les parties aériennes et les grains.

Présentation

Version intégrale (8,9 MB)

Page publiée le 9 décembre 2011, mise à jour le 12 janvier 2018