Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Charactérisation des propriétés hydrodynamiques et étude de la possibilité d’agrégation de trois types des sols au Fakara, Niger

Université Catholique de Louvain (2005)

Charactérisation des propriétés hydrodynamiques et étude de la possibilité d’agrégation de trois types des sols au Fakara, Niger

Weynants Mélanie

Titre : Charactérisation des propriétés hydrodynamiques et étude de la possibilité d’agrégation de trois types des sols au Fakara, Niger

Auteur : Mélanie Weynants

Université de soutenance : Université Catholique de Louvain

Grade : Bio-Ingénieur 2005

Résumé
Le calcul du bilan hydrique à l’échelle d’un terroir implique, a priori, la prise en compte des propriétés hydrodynamiques spécifiques à chaque type de sol. Cette démarche est relativement fastidieuse. Dès lors, l’étude de la possibilité d’agréger certains types de sols cultivés, sur base d’une comparaison de leur bilan hydrique simulé, permettrait d’éviter une surcharge de travail lors de l’estimation du bilan hydrique à l’échelle de ce terroir. Ainsi, les propriétés hydrodynamiques des trois principaux sols cultivés au Fakara, Niger, ont été déterminées par plusieurs méthodes. Deux méthodes exploitent des mesures d’infiltration sous tension : la solution quasi analytique de Wooding et la modélisation inverse des paramètres de van Genuchten (1980), grâce à HYDRUS 2D (Šimunek et al., 1996). Des données de granulométrie sont utilisées pour estimer ces mêmes paramètres grâce aux fonctions de pédotransfert Rosetta (Schaap, 1999). Des essais de Multi Step Outflow ont été entrepris mais ils n’ont pas abouti. Les résultats obtenus pour chacune de ces méthodes ont été comparés à ceux publiés par différents auteurs ayant travaillé sur des sols semblables. Les valeurs des paramètres estimés pour les trois sols par chaque méthode ont été comparées, à deux profondeurs d’échantillonnage. Le drainage saisonnier, composante du bilan hydrique, a été simulé par APSIM 4.1 (2005). Les valeurs résultantes ont également été comparées pour les trois types de sols. Les tests d’égalité des moyennes réalisés permettent d’aboutir à l’agrégation de deux des trois types de sols.

Version intégrale

Page publiée le 27 décembre 2011, mise à jour le 26 mai 2018