Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2006 → Approche dendrochronologique de l’influence des changements climatiques sur la productivité des forêts de pin d’Alep (Pinus halepensis Mill.) en Tunisie

Université Paul Cézanne (Aix-Marseille) (2006)

Approche dendrochronologique de l’influence des changements climatiques sur la productivité des forêts de pin d’Alep (Pinus halepensis Mill.) en Tunisie

El Khorchani Ali

Titre : Approche dendrochronologique de l’influence des changements climatiques sur la productivité des forêts de pin d’Alep (Pinus halepensis Mill.) en Tunisie

Dendrochronological analysis of the influence of climate changes on Aleppo pine (Pinus halepensis Mill.) forests productivity in Tunisia

Auteur : Ali El Khorchani

Université de soutenance : Université Paul Cézanne (Aix-Marseille)

Grade : Doctorat : Sciences de l’environnement : Aix-Marseille 3 : 2006

Résumé
L’étude de la réaction du pin d’Alep aux variations interannuelles du climat permet de préciser son écologie et de prédire sa productivité suite aux futurs changements climatiques. Dix-neuf peuplements échantillonnés de l’étage humide à l’étage aride ont fait l’objet d’une étude dendroécologique basée sur la relation climat-cerne (épaisseur du cerne, densité du bois). La confrontation de la croissance avec les données climatiques actuelles a permis de calibrer deux modèles de croissance. L’utilisation des données climatiques simulées pour 2xCO2 a permis de prédire la croissance future du pin d’Alep. Un modèle statistique basé sur des paramètres simples (précipitations, températures) simule une forte diminution de la croissance (jusqu’à 100% en bioclimat aride) liée à la diminution des précipitations et à l’augmentation des températures printanières. Un modèle bioclimatique basé sur des paramètres du bilan hydrique (évapotranspiration réelle) simule une diminution moyenne de la croissance (20 %) liée à l’augmentation du stress hydrique printanier et estival. L’étude de la tendance de la productivité du pin d’Alep met en évidence une diminution de la croissance en épaisseur (50 %) et une augmentation de la densité du bois initial (20 %) dans la 2ème moitié du 20ème siècle. La confrontation de ces résultats avec les prédictions des deux modèles montre que la survie du pin d’Alep à sa limite sud (bioclimat aride) est menacée par les changements climatiques futurs.

Mots Clés : Pin d’Alep — Tunisie — Écologie végétale — Tunisie — Plantes — Croissance — Densitométrie — Climat — Changements — Tunisie — Dendroclimatologie

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 25 janvier 2012, mise à jour le 12 janvier 2018