Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2011 → POLITIQUES DE RÉHABILITATION DES QUARTIERS NON RÉGLEMENTAIRES AU MAROC ET MOBILISATION(S) DES HABITANTS. ÉTUDES DE CAS DANS L’AGGLOMÉRATION DE RABAT (RABAT, TÉMARA, SKHIRAT)

Université François Rabelais - Tours (2011)

POLITIQUES DE RÉHABILITATION DES QUARTIERS NON RÉGLEMENTAIRES AU MAROC ET MOBILISATION(S) DES HABITANTS. ÉTUDES DE CAS DANS L’AGGLOMÉRATION DE RABAT (RABAT, TÉMARA, SKHIRAT)

Essahel Habiba

Titre : POLITIQUES DE RÉHABILITATION DES QUARTIERS NON RÉGLEMENTAIRES AU MAROC ET MOBILISATION(S) DES HABITANTS. ÉTUDES DE CAS DANS L’AGGLOMÉRATION DE RABAT (RABAT, TÉMARA, SKHIRAT)

Policies to rehabilate non-regulatory areas in Marocco and mobilizing people : case studies in the area of Rabat (Rabat-Témara-Skhirat)

Auteur : Essahel Habiba

Université de soutenance : Université François Rabelais - Tours

Grade : Docteur de l’Université François - Rabelais Discipline/ Spécialité : Géographie 2011

Résumé
Sur la base d’enquêtes de terrain menées entre 2003 et 2007, cette thèse interroge les rapports entre le pouvoir local et les habitants « ordinaires » de quartiers non réglementaires – dont la plupart sont des bidonvilles – situés à Rabat et dans sa périphérie méridionale (Témara et Skhirat). Au-delà de leur diversité (de localisation, de genèse, morphologique, de taille, économique et sociale, etc.), les quartiers que nous avons choisis ont tous été l’objet, anciennement ou plus récemment, de politiques publiques visant à leur restructuration ou à leur réhabilitation ; et toutes envisagent, d’une manière ou d’une autre, un déménagement et un relogement de leurs habitants. C’est donc à l’analyse des réactions de ces populations envers ces politiques que notre thèse est consacrée, étant entendu que, au-delà des réactions individuelles, on observe rapidement l’émergence de réactions collectives. Celles-ci sont susceptibles de favoriser soit l’activation de formes ou structures d’organisations préexistantes (j’maâ), soit l’émergence de formes organisationnelles nouvelles, telles que les associations de quartiers.

Mots Clés : Maroc – Rabat et région de Rabat – quartiers non réglementaires – bidonvilles – mobilisations – associations de quartier – actions collectives – compétences habitantes – politiques urbaines – aménagement urbain
Morocco – Rabat and area of Rabat – non-regulatory areas – slums – mobilization – neighborhood associations – collective action – residents skills – urban policies – urban adjustment

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 9 mai 2012, mise à jour le 7 décembre 2017