Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Modèle à couches fonctionnelles multiples pour le support de la représentation multiple dans les bases de données géographiques

Faculté des Sciences - As-Samlalia, Marrakech (2011)

Modèle à couches fonctionnelles multiples pour le support de la représentation multiple dans les bases de données géographiques

El Adnani, Mohamed

Titre : Modèle à couches fonctionnelles multiples pour le support de la représentation multiple dans les bases de données géographiques

Auteur : El Adnani, Mohamed

Université de soutenance : Faculté des Sciences - As-Samlalia, Marrakech

Grade : Doctorat d’Etat 2011

Résumé
La complexité des nouvelles applications géographiques est telle que les données utilisées sous un seul format ou une seule représentation ne suffisent plus pour répondre à tous les besoins attendus. En effet, une donnée géographique réelle peut avoir plusieurs interprétations, et par conséquent plusieurs représentations différentes qui reflète chacune un point de vue spécifique à un utilisateur. Le maintien donc de toutes ces représentations en même temps dans les bases de données géographiques est le seul moyen pour répondre de manière satisfaisante aux besoins des différents utilisateurs. L’objectif de cette thèse est la définition d’un modèle de données capable de gérer de manière cohérente la représentation multiple dans les bases de données géographiques. Nous avons commencé par cerner la définition des concepts théoriques liés à la représentation multiple dans le contexte des bases de données géographiques, puis l’étude des différents moyens pour y parvenir. Le modèle proposé est basé sur la notion de couches fonctionnelles multiples dont le principe de base est la modélisation en groupe des applications géographiques utilisant des concepts spatiaux communs. Chaque couche fonctionnelle est composée d’une couche générique qui définit l’ensemble des concepts spatiaux communs et de plusieurs couches domaines spécifiques aux applications. Les couches domaines sont dérivées à partir de la couche générique par un lien de dérivation basé sur la notion de rôle qui étend le modèle orienté objet pour mieux répondre à la réalité des applications géographiques. Chaque objet générique modélise le noyau commun à tous les objets domaines qui lui sont liés par dérivation. L’ensemble composé de l’objet générique et de tous ses objets domaines modélise ainsi un objet réel avec toutes ses représentations possibles. La manipulation de tels objets avec cette structure compacte permet d’assurer la cohérence globale de la base de données, critère fort cher en particulier pour les bases d données géographiques à représentations multiples. Nous avons illustré notre modèle en proposant la modélisation d’une application urbaine qui est l’une des applications géographiques où la représentation multiple est la plus demandée. Dans telle application, pour la même zone géographique, les intervenants, leurs besoins et leurs intérêts sont très diversifiés et très liés. Pour bine montrer cette interaction, nous avons proposé une requête typique que nous avons traité en décrivant les différentes couches (génériques et domaines) sollicitées au cours de sa résolution. Une proposition de mise en œuvre de la représentation multiple est proposée pour montrer comment nous avons procédé pour l’implémentation de la représentation multiple dans les bases de données géographiques. Le modèle objet étendu avec la notion de rôle est choisi comme modèle de base à notre modèle multi-couches fonctionnelles. Enfin, nous avons conclu le travail est tracé les principales perspectives tant de point de vue recherche que de point de vue réalisation.

Mots clés : Informatique ; Couche fonctionnelle ; Modèle ; Représentation multiple ; Base de données ; Base de données géographique ; Application géographique ; Donnée géographique ; Modèle de données ; Application urbaine

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 24 mai 2012, mise à jour le 7 janvier 2018