Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Etude phytochimique et évaluation de l’activité antifongique in vitro des huiles essentielles de quatre espèces du genre NEPETA du Maroc

Université Mohamed V (2011)

Etude phytochimique et évaluation de l’activité antifongique in vitro des huiles essentielles de quatre espèces du genre NEPETA du Maroc

Srifi, Abdellatif

Titre : Etude phytochimique et évaluation de l’activité antifongique in vitro des huiles essentielles de quatre espèces du genre NEPETA du Maroc

Auteur : Srifi, Abdellatif

Université de soutenance : Université Mohamed V, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Rabat

Grade : Doctorat 2011

Résumé
Introduction : le genre Nepeta appartient à la famille des lamiacées. Dans ce travail, notre objectif est d’une part l’identification des différents constituants chimiques des huiles essentielles de quatre espèces marocaines du genre Nepeta : Nepeta tuberosa, Nepeta granatensis, Nepeta cataria et Nepeta atlantica, et d’autre part de tester leur activité antifongique in vitro potentielle sur les champignons pathogènes Candida albicans, Candida tropicalis, Candida glabrata, Aspergillus niger, Microsporum canis, Microsporum gypseum et Trichophyton rubrum. Matériels et méthodes : le matériel végétal est soumis à l’entrainement par la vapeur d’eau. L’analyse et l’identification des huiles essentielles est faite par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CPG – SM). L’activité antifongique a été démontrée qualitativement successivement par deux méthodes, la méthode des puits dans la gélose, et la méthode de dilution des huiles essentielles en milieu solide Sabouraud chloramphénicol. Résultats et discussion : les huiles essentielles des quatre espèces analysées ont des compositions chimiques similaires, soit 25 constituants minoritaires et un constituant majoritaire de type nepetalactone. Concernant l’activité antifongique in vitro, N. atlantica, N. cataria, et N. tuberosa montrent une activité plus importante que N. granatensis, ceci nous amène à supposer que l’activité antifongique de ces espèces est corrélée directement à leur teneur en 4aα, 7α, 7aβ-nepetalactone serait le produit responsable de l’activité antifongique.

Mots clés : Nepeta ; Huile essentielle ; Phytochimie ; Lamiacée

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 24 mai 2012, mise à jour le 12 janvier 2018