Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Essais d’optimisation du fractionnement et de la période d’apport de l’azote pour la culture du blé dur (variété Waha) en zone semi-aride irriguée

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2007)

Essais d’optimisation du fractionnement et de la période d’apport de l’azote pour la culture du blé dur (variété Waha) en zone semi-aride irriguée

Fertas née Boussaad, Khadra

Titre : Essais d’optimisation du fractionnement et de la période d’apport de l’azote pour la culture du blé dur (variété Waha) en zone semi-aride irriguée

Auteur : Fertas née Boussaad, Khadra

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister 2007

Résumé
L’étude porte sur l’optimisation du fractionnement et de la période d’apport des besoins azotés des céréales d’hiver. L’essai a été réalisé sur une variété locale (waha) conduite en plein champ en zone semi-aride. Un total de 22 combinaisons d’apport de 115 unités d’ammonitrate 33,5 % / ha a été testé. La biomasse aérienne épiaison et paille, le rendement grain et de ses composantes, ainsi que la teneur en azote ou en protéines de certains organes ont été déterminés. Les résultats obtenus ont montré que la fertilisation azotée favorise l’ensemble des paramètres considérés, mais son efficacité varie beaucoup avec la modalité d’apport. Le nombre de fractions, la proportion des apports et le stade de la culture fertilisé sont très influents. Les résultats confirment qu’une fertilisation azotée appliquée en un seul apport est moins efficace que celle fractionnée. Le fractionnement améliore le rendement en paille de 20,6 %, en grain de 24 % et la teneur en protéines du grain de 11 %. La plus efficace des 19 modalités fractionnées étudiées est celle en 3 apports, répartis entre le début tallage, épi 1cm et 2 nœuds. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec des apports de 25 % des besoins au début tallage, 50 % à l’épi 1cm et 25 % au stade 2 nœuds. Cette répartition a permet d’améliorer le rendement en grains de 86,7 % (+ 19 qx /ha), en paille de 112,1 % (+34 qx /ha) et la richesse en protéines du grain de 59 % (+ 6 %).

Mots Clés  : Céréales, Blé dur, Triticum durum desf., variété Waha, Fertilisation azotée Fractionnée, stade d’apport azoté, zone semi-aride

Présentation

Version intégrale (3,75 Mb)

Page publiée le 30 mai 2012, mise à jour le 18 septembre 2018