Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2004 → La valorisation des boues résiduaires urbaines en plantation forêstière dans les zones arides

Université Kasdi Merbah de Ouargla (2004)

La valorisation des boues résiduaires urbaines en plantation forêstière dans les zones arides

Boutmedjet, Ahmed

Titre : La valorisation des boues résiduaires urbaines en plantation forêstière dans les zones arides

Auteur : Boutmedjet, Ahmed

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah de Ouargla

Grade : Magister 2004

Résumé
Les boues résiduaires des stations d’épuration urbaines, restent difficiles à éliminer, mais pourraient avantageusement constituer un excellent fertilisant pour les plantes forestières dans les sols des zones arides connus par leur pauvreté en minéraux et en matière organique. Surtout en sachant qu’il est déconseiller de les utiliser pour des cultures qui entrent dans le cycle alimentaire de l’homme et des animaux. Notre travail expérimental qui se donne comme objectif, l’étude de l’effet d’épandage de quatre doses de boues sur trois essences forestières à savoir l’Acacia, l’Eucalyptus et le Casuarina, rapporte quelques résultats sur le gain de croissance en hauteur en fonction des doses de boues apportées, et ceci après six mois d’expérimentation, où nous avons pu dégager les doses de boue qui offrent les meilleurs rendements de croissance (optimum agronomique), à savoir dose D.2 pour le casuarina et l’eucalyptus avec des taux respectif de 172,5% et 102,6%, alors qu’il est maximal en D.3 pour l’acacia avec 270,2%. Ainsi que des résultats sur la nutrition minérale des trois essences, où nous avons enregistrer l’augmentation des teneurs des végétaux en azote, phosphore, potassium et magnésium, alors que pour une éventuelle accumulation des métaux lourds, nous avons noté une augmentation de ces éléments aux sein de la composition minérale des essences utilisées. Ceci sans oublier l’impact de l’utilisation des boues sur les caractères d’un sol sableux, où nous avons noté une diminution du pH, une augmentation de la conductivité électrique, un enrichissement en matière organique ainsi qu’en éléments minéraux tels que : l’azote, phosphore, potassium, magnésium, sodium et zinc, aussi une certaine augmentation des teneurs du sol en cadmium

Mots Clés  : Boue residuaire ; Sol sableux ; Zones arides ; Acacia ; Eucalyptus ; Casuarina ; Croissance ; Nutrition minerale

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 30 mai 2012, mise à jour le 4 octobre 2018