Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Méthanisation des boues de la station d’épuration urbaine de Hassi-R’mel

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2009)

Méthanisation des boues de la station d’épuration urbaine de Hassi-R’mel

LARBI Karima

Titre Méthanisation des boues de la station d’épuration urbaine de Hassi-R’mel

Auteur : LARBI Karima

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Magister 2009

Résumé
Cette étude porte sur la méthanisation ou digestion anaérobie des boues de STEP qui repose sur un procédé naturel de transformation de la matière organique en énergie par des bactéries en l’absence d’oxygène. Les réactions de fermentation optimisées et contrôlées, conduisent à la production du biogaz composé majoritairement de méthane, tout en réduisant de moitié le taux de matières organiques de nombreux déchets. La production de biogaz est un moyen de valoriser les déchets organiques et donc d’éviter des pollutions et les nuisances sur notre environnement. Le biogaz est une énergie renouvelable dont l’utilisation contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il est convertible en toutes les formes d’énergie utiles (chaleur, électricité, carburant). Le mémoire comporte trois parties essentielles, une première décrivant, la Station d’Epuration de Hassi R’Mel à travers les différentes étapes qui concernent le traitement des eaux domestiques acheminées. Une deuxième partie est consacrée à une théorie sur la méthanisation en précisant les paramètres qui régissent ce procédé. Elle comporte également la définition du biogaz, les notions de pouvoir méthanogène, de codigestion, de mode mésophile et thermophile. La dernière partie représente la partie expérimentale avec la détermination des conditions optimales de la méthanisation des boues résiduaires de la station d’épuration. Le travail effectué vise à mieux comprendre les phénomènes d’évolution de la matière organique au cours de la digestion anaérobie. Les paramètres étudiés sont essentiellement la température, le pH et le volume de biogaz cumulé pendant tout le processus. La composition du biogaz en méthane, gaz carbonique et azote gazeux a été déterminée par chromatographie en phase gazeuse. La méthanisation a été étudiée en monosubstrat, ce qui consiste à employer la boue seule. La digestion anaérobie de la boue a été menée en mode thermophile sous des conditions opératoires bien déterminées comme, l’effet du pH et de la dilution. La co-digestion en mode mésophile et thermophile a fait l’objet de notre intérêt par le mélange de la boue à d’autres déchets qui sont les graisses usagées à des proportions différentes.

Mots Clés  : Hassi R’mel ; Boue ; Epuration urbaine ; Méthanisation ; Digesteur

Présentation

Version intégrale (13,26 Mb)

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 29 août 2019