Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → Contribution à l’étude de l’anthracnose du pois chiche (Cicer arietinum L.) causée par Ascochyta rabiei (Pass.) Labr : • Etude morphologique, culturale et physiologique de 11 isolats de A.rabiei. • Essai in vitro de l’action de trois fongicides systémi

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2011)

Contribution à l’étude de l’anthracnose du pois chiche (Cicer arietinum L.) causée par Ascochyta rabiei (Pass.) Labr : • Etude morphologique, culturale et physiologique de 11 isolats de A.rabiei. • Essai in vitro de l’action de trois fongicides systémi

BETTOUATI Abdelkader

Titre : Contribution à l’étude de l’anthracnose du pois chiche (Cicer arietinum L.) causée par Ascochyta rabiei (Pass.) Labr : • Etude morphologique, culturale et physiologique de 11 isolats de A.rabiei. • Essai in vitro de l’action de trois fongicides systémi

Auteur : BETTOUATI Abdelkader

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Magister En Filière : Sciences Agronomiques 2011

Résumé
Le travail présenté dans ce mémoire contribue à l’étude de l’anthracnose, maladie du pois chiche (Cicer arietinum L.) causée par Ascochyta rabiei, présente en Algérie et dans le monde et qui provoque des dégâts sur la plante. Onze isolats de A.rabiei collectés de différentes régions de l’ouest algérien, sont utilisés dans cette étude ; ils ont été caractérisés sur le plan morphologique, cultural et physiologique. Un essai in vitro de l’action de trois fongicides systémiques (Hexaconazole, Phosétyl–Al et Penconazole) sur la croissance mycélienne et un test de germination des spores de A.rabiei ont été effectués. Dans la première partie, les résultats obtenus montrent l’existence d’une variabilité morphologique, culturale et physiologique chez A.rabiei. Dans la seconde partie, l’étude de certaines exigences écologiques du pathogène à travers l’étude de quelques facteurs physiques (milieu de culture et la lumière) montre que ces facteurs sont considérés comme favorables à la croissance mycélienne et la sporulation. Les résultats obtenus montrent une inhibition totale de la croissance mycélienne du champignon par le Penconazole à toutes les concentrations. Aux concentrations 0,5g/l et 1g/l pour Phosétyl-Al et 0,15ml/l et 0,3ml/l pour l’Hexaconazole, on constate un ralentissement de cette séquence biologique. En fin, des essais consacrés à l’effet du Phosétyl-Al et du soufre micronisé sur la germination des spores de A.rabiei, montrent une inhibition totale de la germination des spores sous l’action de ces deux fongicides à la concentration de 0,5g/l, en revanche les mêmes produits utilisés aux concentrations 0,01g/l et 0,05g/l n’ont aucun effet sur la germination

Mots clés : Pois chiche, Cicer arietinum, Ascochyta rabiei, Anthracnose, Caractérisation, Hexaconazole, Phosétyl-Al, Penconazole, Soufre micronisé, Lutte chimique

Présentation

Version intégrale (2,40 Mb)

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 29 août 2019