Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Application du modèle RUSLE et du système d’information géographique S.I.G. pour l’évaluation du degré de sensibilité des sols à l’érosion hydrique : cas de la zone marneuse du bassin versant de l’oued Mina

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (2012)

Application du modèle RUSLE et du système d’information géographique S.I.G. pour l’évaluation du degré de sensibilité des sols à l’érosion hydrique : cas de la zone marneuse du bassin versant de l’oued Mina

NEGGAZ Fatima Zohra

Titre : Application du modèle RUSLE et du système d’information géographique S.I.G. pour l’évaluation du degré de sensibilité des sols à l’érosion hydrique : cas de la zone marneuse du bassin versant de l’oued Mina

Auteur : NEGGAZ Fatima Zohra

Université de soutenance : Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Grade : Magister Spécialité : Sciences Agronomiques Option : Gestion conservatoire des eaux des sols et de l’environnement 2012

Résumé
L‟érosion des bassins versants en amont sous toutes ses formes, est considérée comme un problème crucial en Algérie. Elle est à l‟origine de l‟envasement des ouvrages hydrauliques et la perte de leur capacité. Dans le bassin versant de l‟oued Mina, la zone marneuse est un exemple typique, elle constitue un domaine particulièrement riche en formes d‟érosion, elle est de loin le plus grand fournisseur de sédiments pour le barrage Es-Saada. Selon les études effectuées sur cette zone objet de nos travaux, on a constaté une complexité du phénomène de l‟érosion hydrique, une importante hétérogénéité des sols, un couvert végétal très éparse ou inexistant et une pluviométrie mal répartie aussi bien dans l’espace que dans le temps. Des éventuelles interventions d‟aménagement antiérosif s‟imposent, afin de préserver le périmètre d’irrigation en aval et le barrage Es-Saada qui commence à s‟envaser à un rythme très rapide ces dernières années. L‟objectif de notre étude, consiste a priori, de spatialiser un modèle ponctuel d‟évaluation de l‟érosion USLE, en utilisant le Système d‟information géographique (SIG) en vue de cartographier et évaluer quantitativement l’érosion hydrique et localiser les secteurs, sources de sédiments. L‟équation universelle de perte en sols (USLE) a été appliquée sous sa version révisée RUSLE de manière interactive avec le SIG. Les calculs résultent d‟une modélisation des principaux facteurs impliqués dans l’érosion hydrique. L‟indice d‟érosivité R a été calculé sur la base de la formule de Rango et Arnoldus 1987, il varie de 42.15 à 73.86. Les valeurs du facteur d‟érodibilité des sols Ksont comprises entre 0.059 et 0.463. Un DEM à résolution de 30m nous a servi pour générer le facteur topographique LS, les calculs ont été fait sur la base de la méthode proposée par Van Remortel et al, 2004. Les valeurs des facteurs C et P, qui représentent la couverture végétale et les pratiques antiérosives respectivement ont été déterminépar la carte du couvert végétal et des images satellitaires Google earth. Finalement la carte des pertes en sol a été réalisée suite au croisement des différentes cartes thématiques à travers le SIG. Les résultats obtenus montrent que l‟intensité de l‟érosion et les quantités de sédiments produites, varient essentiellement en fonction de l‟occupation actuelle des sols ainsi qu‟à la nature des terrains et leur pentes. Les priorités en matière de pratiques de gestion ont été fixées sur la base du risque d’érosion des sols, et du transport de sédiments en aval du bassin versant de l‟oued Mina

Mots clés : bassin versant, oued Mina, marnes, érosion hydrique, Système d‟information géographique, modèle universelle de pertes en sol révisé RUSLE, quantification

Présentation

Version intégrale (9,75 Mb)

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 29 août 2019