Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Métabolisme des protéines et des glucides chez quelques variétés d’haricot (phaseolus vulgaris L.) sous stress salin au stade de la germination

Université d’Oran - Sénia (2009)

Métabolisme des protéines et des glucides chez quelques variétés d’haricot (phaseolus vulgaris L.) sous stress salin au stade de la germination

AROUS Ali

Titre : Métabolisme des protéines et des glucides chez quelques variétés d’haricot (phaseolus vulgaris L.) sous stress salin au stade de la germination

Auteur : AROUS Ali

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2009

Résumé
Dans le but de mesurer la tolérance au stress de la salinité au stade de la germination, nous avons suivi l’effet d’un régime croissant de NaCl sur les graines de deux génotypes d’haricot (Phaseolus vulgaris L.). L’étude est basée sur des paramètres physiques et biochimiques des graines mise en germination dans des boites de pétris. Les résultats du comportement hydrique ont montré une prédominance des niveaux d’absorption d’eau chez la variété Coco rose par rapport à Djadida qui a enregistré un pic d’absorption important limité à 20 heures après la mise en germination, la quantité d’eau absorbée est élevée dans le lot de 200 meq à la limite des 72 heures (0.40g), par contre chez le génotype Coco rose, la plus grande quantité d’eau absorbée (0.63g) est marquée par les lot témoin (0 meq). Les résultats moyens de la longueur des radicules montrent d’importantes variations à travers les différents traitements salins, les valeurs les plus élevées sont notées dans le lot témoin (0 meq), le génotype Coco rose se distingue par une valeur de 19,60mm alors que le génotype Djadida enregistre 16,25 mm. La croissance des radicules s’annule sous stress salin de 150meq et 200meq. La contrainte saline provoque des variations biochimiques ; des accroissements des taux de sucres solubles par rapport au témoin s’avèrent plus prononcés chez les deux génotypes bien que les valeurs les plus élevées sont enregistrées chez Coco rose. L’activité enzymatique représentée par les Alpha-amylases à 48 heures semble peu sensible à la salinité, 0.759mg de maltose sont obtenus par le génotype Coco rose au bout d’un temps réactionnel de 10mn, a l’opposé, chez le génotype Djadida, cette valeur est de 0.516mg. A 72 heures, l’activité des Alpha-amylases semble moins élevée qu ?à la précédente, le génotype Coco rose enregistre 0,136mg dans le lot témoin. L’application de GA3 à deux concentrations différentes (10-5 et 10-4mM) n’exerce aucun effet notable sur l’activité des Alpha-amylases extraites des graines.

Mots clés : Phaseolus vulgaris.L ; Salinité ; Amidon ; Alpha-amylases ; Germination ; NaCl ; Génotype ; Sucres solubles ; Activité enzymatiques

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 30 août 2018