Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Essais d’utilisation des Pseudomonas spp. et Bacillus spp. dans le biocontrôle de Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici sur tomate et Verticillium dahliae sur l’olivier

Université d’Oran - Sénia (2008)

Essais d’utilisation des Pseudomonas spp. et Bacillus spp. dans le biocontrôle de Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici sur tomate et Verticillium dahliae sur l’olivier

BOUNOUA Mohammed Djellel

Titre : Essais d’utilisation des Pseudomonas spp. et Bacillus spp. dans le biocontrôle de Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici sur tomate et Verticillium dahliae sur l’olivier

Auteur : BOUNOUA Mohammed Djellel

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2008

Résumé
Les champignons pathogènes causent de nombreuses maladies des plantes, dont la gravité peut être atténuée par les bactéries non-pathogènes associées. Un total de 36 souches (18 Pseudomonas, 17 Bacillus et 1 de genre inconnu) ont été isolées et pré-identifiées à partir de différents sols rhizosphériques du nord ouest algérien (Mohammadia, Tlemcen et Ain temouchent). Diverses méthodes de confrontation avec les champignons phytopathogènes (Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici et Verticillium dahliae) ont été utilisées, parmi les méthodes in vitro la méthode par confrontation directe sur boîte de Petri a donné les meilleurs résultats et plus particulièrement avec les souches BM1, BA10 et PM1. La bactérisation des graines de tomate, ainsi que la pré-inoculation des plantules de tomate par les souches bactériennes BM1 et PM1 avant l ?ajout du champignon, ont pour la plupart montrées une diminution de la gravité de ces maladies.

Mots clés : Bacillus ; Pseudomonas ; Fusarium oxysporum ; Verticillium dahliae ; Lutte biologique ; Tomate.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 30 août 2018