Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Contribution à l’étude des boues urbaines de la station d’épuration des eaux usées résiduaires. Effet sur la fertilité d’un sol sableux

Université d’Oran - Sénia (2007)

Contribution à l’étude des boues urbaines de la station d’épuration des eaux usées résiduaires. Effet sur la fertilité d’un sol sableux

RAMDANI Nadia

Titre : Contribution à l’étude des boues urbaines de la station d’épuration des eaux usées résiduaires. Effet sur la fertilité d’un sol sableux

Auteur : RAMDANI Nadia

Université de soutenance : Université Oran 1 - Ahmed Ben Bella (Université Es-Sénia)

Grade : Magister 2007

Résumé
Ce travail de recherche a pour objectif de faire l ?étude sur l ?effet de l ?apport des boues résiduaires issues de la station d ?épuration de la ville de Sidi Bel Abbés (STEP), sur la croissance végétative et la fertilité d ?un sol sableux. Des doses croissantes (25%, 50% et 75% par bac), de boues suffisamment séchées (97.40% de matière sèche) ont été expérimentées pour la valorisation du sol. Quatre échantillons de boues ayant différentes durées de séchage et un sol sableux ont subi des analyses sur le plan physico-chimique et microbiologique. L ?expérimentation effectuée sur une culture test (la fève :Vicia faba L.) a permis de mettre en évidence l ?effet bénéfique de l ?apport des boues d ?épuration au sol comme fertilisant. En effet les résultats des mensurations des hauteurs des tiges et le comptage du nombre de feuilles ont montré que les doses de boues séchées pendant 24 mois et utilisées à des doses de 75% sont les meilleures formules de fertilisation du sol. Ces hauteurs ont atteint des dimensions de l ?ordre de 100 cm comparées à celles des plantes cultivées sur sable (46 cm). En outre la biomasse de la partie aérienne est aussi importante lorsque la dose de boue enrichissante séchée pendant 24 mois est utilisée à 75% dans le sable. En effet la biomasse aérienne a atteint 19,7 grammes de matière sèche comparée au témoin sable (12,50g). L ?évaluation de la biomasse racinaire confirme aussi l ?effet fertilisant de la boue utilisée à 75% dans le sable puisque 10,9 grammes de matières sèche sont enregistrées contre seulement 3,80g seulement pour le sable. Les qualités bénéfiques en matière de rétention d ?eau constituent une propriété intéressante apportée par ces boues au sol.

Mots clés : STEP ; Boues ; Analyses ; Valorisation ; Fertilisation ; Fève.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 3 juin 2012, mise à jour le 30 août 2018