Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → Biosurveillance de la qualité de l’eau à la sortie de la station d’épuration du barrage Dahmouni à l’aide des plantes aquatiques : Casdes métaux lourds (Pb,Zn et Cu)

Université Ibn Khaldoun de Tiaret (2011)

Biosurveillance de la qualité de l’eau à la sortie de la station d’épuration du barrage Dahmouni à l’aide des plantes aquatiques : Casdes métaux lourds (Pb,Zn et Cu)

CHAFAA Meriem

Titre : Biosurveillance de la qualité de l’eau à la sortie de la station d’épuration du barrage Dahmouni à l’aide des plantes aquatiques : Casdes métaux lourds (Pb,Zn et Cu).

Auteur : CHAFAA Meriem

Université de soutenance : Université Ibn Khaldoun de Tiaret

Grade : Magister 2011

Résumé
Un dispositif original a été mis au point et validé pour surveiller la qualité des eaux de rejet des stations d’épuration de Ain Bouchakif au moyen de végétaux aquatiques.Ce dispositif ou <> a fourni des premiers résultats particuliérement intéressants : Les végétaux bioindicateurs choisis (Limna minor et Ranunculus fluitans) ont pu d’une part se développer dans les eaux de rejet en accumulant nettement les métaux lourds, et d’autre part permettre la détection de ces micropolluants méme lorsqu’ils étaient indétectables dans l’eau. Il apparait donc qu’une <> équipée de végétaux sentinelles peut étre un dispositif complémentaire performant et économique pour surveiller en continu la contamination des eaux de rejet des stations d’épuration avant leur arrivée au barrage Dahmouni.

Mots Clés  : Bio-station, limna minor, ranunculus fluitans, accumulations, métaux lourds, bio-surveillance, barrage Dahmouni

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 4 juin 2012, mise à jour le 6 octobre 2018