Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2004 → Effet de la fertilisation phosphatée sur le comportement d’une variété de blé tendre (Triticum aestivum L. Var.Anza) conduite en conditions sahariennes

Université Kasdi Merbah de Ouargla (2004)

Effet de la fertilisation phosphatée sur le comportement d’une variété de blé tendre (Triticum aestivum L. Var.Anza) conduite en conditions sahariennes

Boukhalfa née Deraoui, Naima

Titre : Effet de la fertilisation phosphatée sur le comportement d’une variété de blé tendre (Triticum aestivum L. Var.Anza) conduite en conditions sahariennes

Auteur : DERAOUI Naima

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Magister 2004

Résumé
Ce travail a pour but d’étudier l’effet de quatre niveaux de doses de phosphore (0, 60, 120 et 180 unités de P2O5 /ha) sur le comportement et la production d’une culture de blé tendre (variété ANZA) conduite sous pivot dans la région d’Ouargla. Suite à nos essais, nous avons constaté l’effet significatif du phosphore sur la majorité des composantes du rendement et le rendement d’une part, et les paramètres de croissance d’autre part. Les meilleures valeurs sont obtenues au niveau de dose 180 unités de P2O5 /ha. Il a amélioré de façon très hautement significative le nombre de grains/m² en agissant sur le tallage épi et la fertilité des épillets. On observe un accroissement de 29,75% du nombre d’épis/m² ; de 41,5% du nombre de grains par épi et un gain de 9% du poids de 1000 grains ; par conséquent, une augmentation de 49,3% du rendement en grain du traitement fertilisé avec 180 unités de P2O5/ha par rapport au témoin sans phosphore. L’apport de phosphore soluble, a provoqué un enrichissement de la couche superficielle (0-20 cm) du sol en P2O5 ; dont les quantités diminuent au cours du cycle avec les prélèvements par la plante et le transfert de ce dernier vers des formes non assimilables. Les exportations du phosphore par la plante (partie aérienne) évoluent en augmentant en fonction des stades de croissance. Les quantités de phosphore exportées par la récolte sont d’autant plus élevées que les rendements augmentent. On note un accroissement de 21% par rapport au traitement sans apport au stade maturité ; et les exportations par les différentes parties de la plante montrent que les prélèvements par les grains sont plus importants par rapport aux balles et pailles.

Mots clés : Fertilisation phosphatée ; Phosphore dans le sol ; Blé tendre ; Rendement grain ; Composantes du rendement ; Biomasse ; Région d’Ouargla.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 4 juin 2012, mise à jour le 4 octobre 2018