Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2001 → IRRIGATION BASED COMMUNITY DEVELOPMENT (Morocco)

2001

IRRIGATION BASED COMMUNITY DEVELOPMENT (Morocco)

Maroc

Titre : IRRIGATION BASED COMMUNITY DEVELOPMENT (Morocco)

Pays : Maroc

Date d’approbation : 31-MAY-2001
Date de clôture : 31-DEC-2008

Type de produit : BIRD/IDA Association internationale de développement (IDA)

Emprunteur : KINGDOM OF MOROCCO
Agence d’exécution : MIN. OF AGRICULTURE, RURAL DEVELOPMENT, AND WATER & FORESTS

Description
"Les notes qui ont été attribuées au Projet de développement communautaire basé sur l’irrigation au Maroc étaient les suivantes : les résultats étaient satisfaisants, le ratio risque-développement était modéré, la performance de la Banque mondiale a été jugée modérément satisfaisante et la performance de l’emprunteur a également été jugée modérément satisfaisante. Les leçons apprises comprennent : le projet a démontré qu’il est possible d’adopter une planification participative et communautaire et une programmation intégrée des investissements dans les petites et moyennes installations d’irrigation à l’échelle locale dans les zones rurales du Maroc, et que cette approche a une valeur ajoutée en termes d’appropriation par les bénéficiaires et d’impact sur le développement. En fait, les petites et moyennes installations d’irrigation constituent un point d’entrée optimal pour le développement intégré dans les régions montagneuses puisque toute la vie économique et sociale de ces zones est organisée autour du périmètre d’irrigation. Le projet a également démontré que les agences gouvernementales sont capables et disposées à mettre en œuvre cette approche et que la décentralisation fiscale en vertu du Fonds pour le développement rural (FDR), géré par le gouverneur, favorise cette approche. Une leçon à retenir est que le modèle du Projet de développement communautaire basé sur l’irrigation est un mécanisme efficace pour réduire la pauvreté en milieu rural et que ce modèle est prêt, à quelques ajustements près, à être élargi à d’autres zones et à être déployé à plus grande échelle. Une autre leçon à retenir est qu’un projet tel que celui-ci, créé pour piloter la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie, devrait non seulement investir dans le suivi et l’évaluation dès le départ pour pouvoir fournir des données empiriques relatives à ses résultats, mais également disposer d’un programme de communications intégré pour veiller à ce que les messages émergents soient transmis aux décisionnaires et autres parties prenantes afin d’alimenter ensuite le cycle de la politique, de la stratégie et du programme."

Informations financières
International Bank For Reconstruction And Development : 32,57 millions de dollars EU
Local Communities : 3,20 millions de dollars EU
Borrower : 6,63 millions de dollars EU
Coût total du projet : 42,4 millions de dollars EU **

** Le coût total du projet inclut l’ensemble des financements provenant de la Banque mondiale et d’autres sources, et est exprimé en millions de dollars EU.

Banque Mondiale

Page publiée le 28 août 2012, mise à jour le 9 juillet 2019