Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Niger → Intervenir en périphérie pour la conservation des aires protégées : réexamen d’un postulat. La situation du Parc du W et des éleveurs mobiles

Université Abdou Moumouni, Niamey (2011)

Intervenir en périphérie pour la conservation des aires protégées : réexamen d’un postulat. La situation du Parc du W et des éleveurs mobiles

Manceron, Stéphane

Titre : Intervenir en périphérie pour la conservation des aires protégées : réexamen d’un postulat. La situation du Parc du W et des éleveurs mobiles

Intervening in the periphery of protected areas : a postulate examination. The situation of the W Park and the mobile pastoralists

Auteur : Manceron, Stéphane

Université de soutenance : Université Abdou Moumouni, Niamey Co-turelle : Université Paris Ouest Nanterre- La Défense ; Univ. Abdou Moumouni, Niamey

Grade : Doctorat GÉOGRAPHIE 2011

Résumé
L’intervention en périphérie d’aire protégée visant l’amélioration de la conservation est une démarche largement partagée par les programmes de conservation depuis les années 1990. Il s’agit pourtant d’un postulat, que nous voulons réexaminer grâce à la situation du Parc du W (Bénin, Burkina Faso, Niger). Ce Parc est un complexe transfrontalier d’aires protégées, confronté à la pénétration illégale de troupeaux bovins transhumants conduits par des bergers peuls à la recherche de pâturage. Nous identifions d’abord les différents espaces où se jouent les relations entre le Parc et les pasteurs. Au-delà d’une périphérie proche, déjà prise en compte par le Parc, les espaces d’interaction dépassent, par des effets indirects, l’échelle de la mobilité des pasteurs. Ils englobent non seulement une aire d’attraction mais des espaces plus lointains, qui comprennent tous les pôles d’accueil pastoraux de la région. Nous analysons les facteurs de l’attractivité relative de ces espaces. Nous décrivons ensuite les formes de mobilité des éleveurs et leurs relations avec le Parc. A l’aide d’un modèle de décision, nous mettons en évidence les facteurs influençant les pratiques de mobilité dans leur diversité. Enfin, nous étudions les stratégies du Parc en périphérie pour examiner leur influence réelle ou potentielle sur les pasteurs. Elles souffrent du manque d’explicitation d’objectifs d’intervention basés sur l’analyse des relations entre Parc et périphérie. Au delà, nous montrons les limites de tout projet de conservation, cantonné à une ingénierie écologique, alors qu’est mise au jour la nécessité d’une ingénierie territoriale menée simultanément à de multiples échelles

Mots Clés : Aire protégée, Élevage transhumant, Conservation, Conservation, Mobilité, Mobility, Pastoralism, Pastoralisme, Periphery, Protected area, Transhumance, Zone périphérique

Présentation (DART-Europe)

Version intégrale (Agritrop)

Page publiée le 9 septembre 2012, mise à jour le 7 août 2017