Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Contribution à l’évaluation et la caractérisation de variétés de pommes de terre (Solanum sp.) des régions semi-arides des Andes boliviennes

Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech (2010)

Contribution à l’évaluation et la caractérisation de variétés de pommes de terre (Solanum sp.) des régions semi-arides des Andes boliviennes

Jaunard, Delphine

Titre : Contribution à l’évaluation et la caractérisation de variétés de pommes de terre (Solanum sp.) des régions semi-arides des Andes boliviennes

Auteur : Jaunard, Delphine

Université de soutenance : Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech

Grade : Licence/master 2010

Résumé
La région andine est considérée comme un des plus grands centres mondiaux de biodiversité et un centre majeur de domestication, notamment, de la pomme de terre (Solanum sp.). Cette plante constitue actuellement l‟une des productions les plus importantes de l‟économie et de l‟alimentation bolivienne. La pomme de terre représente un des moyens de subsistance principaux des agriculteurs boliviens qui en cultivent de nombreuses variétés indigènes. Mais les changements climatiques récents menacent cette culture. Des épisodes de grêle, gel, pluies et sécheresse plus intenses et plus fréquents qu‟auparavant ont été rapportés par les agriculteurs de deux régions de l‟Altiplano bolivien (Llallagua et Cariquina Grande). Ces cultivateurs de pommes terre ont été interrogés dans le cadre de ce travail. Ils souhaitent prendre des mesures d‟adaptation face aux changements climatiques. L‟une de ces mesures est la mise en évidence et l‟amélioration de variétés de pommes de terre tolérantes à certains facteurs abiotiques et notamment la sécheresse. Ce travail, réalisé en collaboration avec la fondation PROINPA (Fundación para la Promoción e Investigación de Productos Andinos), a pu dégager, parmi un ensemble d‟accessions de pommes de terre issues de la banque nationale de tubercules et racines de Bolivie, des accessions tolérantes ou sensibles à la sécheresse. La méthode d‟extraction d‟ADN « FTA » (papier Whatman) a également été testée avec peu de succès comparée à la méthode CTAB utilisée couramment. L‟ADN obtenu à l‟aide de ces méthodes d‟extraction pourrait, par la suite, faire l‟objet d‟analyses moléculaires dans le cadre de sélection assistée par marqueurs moléculaires associés à certains facteurs abiotiques.

Mots Clés : Solanum sp. ; changements climatiques ; méthode FTA

Présentation

Version intégrale (5,16 Mb)

Page publiée le 20 septembre 2012, mise à jour le 17 septembre 2017